AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Ven 20 Nov 2020, 12:49
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant louve et l'elfe soyeuse

Sei & Sykielle







Définitivement, ces gens prononçaient beaucoup trop de syllabes pour s'exprimer, il semblerait qu'elle ait rarement vu juste dans ce qu'elle tentait de comprendre de leurs babillages ! Là où Sei avait généralement tendance à se dire qu'une syllabe ne désignait qu'un objet, elle avait essayé d'en combiner plusieurs cette fois … alors que la vérité était bien plus simple !

— Fleuu !  … Fleu-reuh.

Eh, c'était difficile à prononcer ça ! Les ''r'' en fin de phrase ça n'avait jamais été son fort, le ''our'' était bien passé, mais là, ''eur'', ça lui semblait plus complexe. Cela n'avait pas empêché Sei de rire à l'unisson avec Sykielle, car non seulement le mimétisme était le meilleur moyen de communiquer d'une manière universel, mais la petite avait de toute façon le rire plutôt facile. Certains diraient qu'elle était bon publique.

A l'arrivée des deux autres membres de sa meute, Sei manqua à nouveau l'expression d'inquiétude de son amie, n'y faisant tout simplement pas attention tant, pour sa part, elle était habituée à la présence des loups. C'était sa famille, elle ne voyait aucune raison de les craindre. Elle avait prit le livre de Sykielle pour aller les montrer à Mei et Kay, leur montrant la fleur en prononçant « Fleuureuh » puis l'oiseau « wa-zo ». Les deux loups semblèrent jeter un œil discret avant de renifler l'objet en y plongeant leur truffe puis regardèrent leur sœur avec incompréhension, se demandant ce qui pouvait tant l'intéresser là-dedans. Le fait est que les loups n'avaient pas une très bonne vue et se fiait plus à leur odorat et leur ouïe … alors ce petit rectangle de cuir décoré de si petits motifs ne représentait pas d'intérêt pour eux.

Elle revint ensuite vers l'Elfe pour lui rendre son bien, encourageant les deux jeunes sköll à se détendre un peu, s'ils ne se risquèrent pas à s'approcher, ils décidèrent tout de même de s'asseoir. Elle se montra ensuite particulièrement attentive aux paroles de sa nouvelle amie, reconnaissant le mot loup. Cela lui permit de cerner la négation.

— Loup, loup. Dit-elle en tapotant doucement le dos de Fay, puis, désignant Sykielle. Pas loup. Secouant la tête de gauche à droite. Elfe. Cette fois, elle hocha la tête de haut en bas à affirmative.

Le suite fut un peu plus complexe à comprendre, mais ces détails éclaircis permirent à la petite de s'en sortir plus ou moins. Elle ne vit pas tout de suite où Sykielle voulait en venir en demandant une ''autre famille'' et elle pencha la tête quand elle parla d'une famille ''comme Sei''. A son ce jeune âge, Sei n'avait encore jamais croisé de miroir et les reflets dans l'eau n'était pas net dans les rivières … Alors oui, elle avait bien vu qu'elle avait des pattes un peu différentes de celles des autres membres de sa meute et qu'elle manquait cruellement de poil sur le corps … mais elle considérait cela comme une sorte de difformité. Elle était cependant réellement intriguée que ses ''pattes'' ressemblent de si près aux longs doigts de Sykielle, qui était une Elfe.

— Sei loup … Cela ne faisait aucun doute dans son esprit, si bien qu'elle avait énoncé cette évidence avec une parfaite incrédulité.

Maintenant, c'était presque Sei qui se permettait de trouver Sykielle bizarre à poser des questions étranges sur une ''autre famille comme Sei''. Elle savait bien qu'elle n'avait pas beaucoup de poil, mais ça se voyait, quand même, qu'elle était une louve ! Non ? Mais si.
En tout cas, lorsqu'elle comprit que Sykielle lui faisait une invitation, la petite retrouva un sourire radieux et hocha vivement la tête à l’affirmative.

— Maison Sykielle !

Mais le mouvement ralentit progressivement quand elle comprit que Fay, Mei et Kay n'étaient pas invité … pourquoi ça, d'abord ? Alors, elle commença à secouer la tête de gauche à droite et se rapprocha de Fay pour poser une main sur son dos, comme pour signifier qu'ils étaient indissociables.

— Sei, Fay.

Elle n'avait pas envie de s'éloigner de son petit frère et d'ailleurs, elle n'en avait pas le droit. Leurs patents loups seraient très fâchés s'ils se séparaient, surtout si c'était pour s'approcher de bipède … d'ailleurs, s'ils apprenaient cette rencontre, Sei et Fay allaient déjà sûrement se faire grogner dessus.
Sentant le contact de sa sœur, mais ne comprenant pas vraiment la situation, le loup frotta doucement sa tête contre elle avant d'à nouveau porter son regard sur Sykielle. Est-ce qu'elle avait communiqué quelque chose d'embêtant ? 



_________________
Sykielle Shaaedaloran

Identité
Titre :: Princesse
Âge: 199 ans
Race: Haut-Elfe


Sykielle Shaaedaloran

Élève
Lun 23 Nov 2020, 09:51
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant Louve et l'Elfe soyeuse

Sei & Syk








Le dialogue instauré entre la Princesse et la sauvageonne était toujours aussi périlleux mais l’essentiel se transmettait tant bien que mal. Et présentement, cela suffisait pour communiquer si tant était qu’il n’était pas nécessaire d’entrer dans les détails apportant leurs lots de nuances et de subtilités. Enoncer de manière directe ses propos, exercice pourtant pas si évident que cela, apparaissait le plus approprié pour le moment. Sykielle comprit que se cantonner à des phrases courtes, voire très courtes, était le mode de communication le plus adapté au vocabulaire quasi inexistant de l’enfant. Ce qui restreignait cependant d’autant les précisions parfois jugées indispensables à une bonne compréhension d’une situation donnée.

Sei sembla mettre un point d’honneur à répéter les nouveaux mots appris à ses compagnons de route et un sourire autant amusé qu’approbateur fleurit sur le visage. La Petite retenait vie et bien les « leçons ». Mais n’apporta aucun élément de réponse concret concernant son « autre » famille à part un laconique « Sei loup » des plus improbables. Bien, inutile d’insister ce point pour l’instant, la spontanéité et l’air sincère de la fillette était sans appel, elle ne semblait avoir aucune idée de qui qui étaient ses parents biologiques, allant même se considérer comme un loup parmi les loups. Sykielle avait connaissance des us et coutumes des habitants qui peuplaient les Brumeuses mais jamais jusqu’à présent une telle histoire lui était parvenue aux oreilles. Mais soit.

Quand le sujet de se rendre dans la forteresse fut abordé, une ombre voila rapidement l’élan de gaîté de l’enfant.

Sykielle ne fut pas si surprise de la réponse apportée par la Petite comprenant que les loups n’étaient pas forcément les bienvenus dans la forteresse. Vu le lien qui semblait unir la fillette et l’animal, il fallait bien se douter que ce ne serait pas chose aisée de lui faire entendre raison. Il n’y avait pourtant pas d’autre alternative si Sei voulait accompagner l’Elfe jusqu’à sa demeure.

- Sykielle pas le droit amener Fay, Kay et Mei dans maison Sykielle. Sykielle se faire beaucoup gronder si Fay, Kay et Mei dans village Sykielle et maison Sykielle,  expliqua l’Elfe le plus simplement qu’elle le pouvait, en occultant sciemment le terme « loup » de ses phrases puisque Sei se considérait comme tel, ce qui n’aurait pas manqué d’amener une légitime contestation de sa part difficilement réfutable sans un vocabulaire plus fourni.

Déjà que la Princesse ne savait pas encore, si Sei l’acceptait aux conditions posées, comment elle allait justifier de repasser, à visage découvert cette fois, la poterne dans l’autre sens puisqu’il faudrait bien que les gardes acceptent de laisser entrer la sauvageonne qui l’accompagnerait le cas échéant, alors avec des loups de surcroît, ou même un seul, et aussi a priori docile qu’il puisse être, ce n’était même pas imaginable pour le moment.

L'Elfe réfléchit un court instant. La Petite semblait intéressée par les livres et les mots, il serait tout autant dommage de ne pas saisir, si elle le souhaitait, l'opportunité qui se présentait pour lui inculquer un peu de vocabulaire complémentaire dans le langage qu'elle préférerait .

- Sykielle peut venir forêt demain aussi. Avec livre pour apprendre mots. Et pain aussi si Sei aimer beaucoup pain,  proposa-t-elle en se disant qu'elle trouverait bien une solution pour s'éclipser de la forteresse maintenant qu'elle en avait une excellente raison.

Sykielle fut soudain prise d’un léger vertige. Une sensation diffuse comme une brise printanière la parcourut et elle posa un regard interrogateur sur la sauvageonne. Ce pouvait-il que… Diantre… Comment était-ce possible ? Et comment n’avait-elle pas non plus remarqué plus tôt cette marque sur le ventre de la fillette ? Ce soleil si particulier et d’autant plus évident pour un œil averti...

L’angoisse qu’elle avait ressentie face aux loups avait peut-être occulté l’onde qui la traversait à présent et sa vision aussi, focalisée sur les mimiques de l’enfant. Sykielle ne voyait que cette explication. Il faudrait d’ailleurs qu’elle en parle à sa mère, Ynaselle, afin que cette dernière la guide davantage dans ses méditations pour apprendre à mieux gérer d’éventuel cumul d’émotions. Une lacune était apparue, Sykielle en prenait pleine conscience, il fallait la combler pour canaliser et cerner plus finement le flot d’énergie qui, en certaines circonstances, pouvait l’animer.

Ainsi Sei était une Nephiliim, il n’y avait pas de doute possible, Sykielle le ressentait à présent à travers tout son être et son âme. L’esprit des Alphas habitait la Petite. Cette dernière en avait-elle conscience ? Avait-elle été guidée en ce sens ? Sûrement pas…

La Princesse regarda de nouveau Sei. Puis les loups. Et encore Sei. La Petite pouvait certainement entrer en communion avec eux, tout comme Sykielle pouvait entrer en communion avec la flore. Voilà pourquoi certainement la Petite avait autant de facilités à se faire écouter des canidés, elle en avait reçu le don de son ascendant particulier. Elle était en mesure de les comprendre et d’échanger avec eux, avec certainement d’autres animaux aussi et, ça, la Petite avait dû le percevoir. Un don inné, qu’elle n’avait pas à juger anormal ou non naturel si elle vivait dans cette forêt au milieu d’eux mais, au contraire, « dans l’ordre des choses » pour elle si personne ne lui en avait expliqué la teneur.

La question récurrente prenait encore plus d’ampleur : que faisait ici et dans cet état cette fillette nephiliim  surgie de nulle part ? Sykielle songea que, cet élément désormais connu, le fait qu’elle l’accompagne dans l’enceinte de Sioun pouvait trouver toute sa justification. Du moins s’en convainquit-elle sur l’instant pour anticiper les éventuelles réprimandes auxquelles elle aurait droit à son retour. Mais encore fallait-il que Sei accepte de se séparer provisoirement de ses loups...

Revenant à la découverte qu’elle venait de faire, la Princesse s’adressa de nouveau à la fillette.

- Sei parle aux loups et loups parlent à Sei dans tête. Oui ?  demanda-t-elle pour s’assurer que ses suppositions étaient justes en tapotant légèrement son propre crâne avec le bout de ses doigts.

Il n'y avait plus qu'à attendre les réponses de la fillette.

_________________
8xzo.png
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Mar 24 Nov 2020, 18:10
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant louve et l'elfe soyeuse

Sei & Sykielle







Pour cette enfant qui se considérait autant louve que le reste de sa meute, une telle sélectivité était incompréhensible. Le front légèrement plissé, elle avait haussé un sourcils puis plissé les yeux, essayant de comprendre pourquoi elle était la bienvenue pour rencontrer la famille de Sykielle et pas ses frères et sa sœur. Elle chercha un moment un moyen de poser cette question qui l'animait, n'ayant malheureusement pas les mots, elle se contenta d'un onomatopée qui devrait être à peu près universel.

— Uuuuh ??

Elle croisa le regard de Fay, qui, après un instant, sortit simplement sa langue pour haleter avec enthousiasme. Il n'avait aucune idée de ce qu'il se passait, ni de ce que signifiait le comportement soudainement étrange de la bipède et de sa sœur. Sei fronça son petit nez devant le fait accomplit qu'elle ne pouvait décidément pas quérir l'aide de son frère pour ce genre de chose, puis elle reporta son attention sur Sykielle. Du coup, elle n'était plus invitée ? Elle ne comptait aller nulle part sans Fay, de toute façon. Elle tenta de présenter un compromis à la petite qui mit une nouvelle fois un moment pour réfléchir à ces paroles complexes … venir forêt, ok … demain ?

— Demain … Elle leva le doigt vers le soleil et fit un grand geste circulaire comme si elle voulait dessiner la trajectoire de l'astre avant de revenir à sa position initial. Demain ? Elle hocha la tête, elle voulait bien revenir ici demain pour apprendre plus de mots avec elle.
— Pain, elle ouvrit la bouche en la désigna du doigt, pain ? Elle hocha à nouveau la tête, Sei voulait bien revenir s'il y avait encore du pain.
— Venir, elle marcha sur place, demain, elle refit ce geste de la main vers le soleil, livre, elle désigna le carré de cuir, pain, elle mima à nouveau l'acte de manger.

Ce bon résumé achevé, elle sourit avec enthousiasme et hocha à nouveau la tête. Elle était contente de pouvoir revoir Sykielle pour qu'elle lui apprenne plein de choses et lui donne du pain à manger. Peut-être qu'elle pourrait lui ramener un cadeau, à elle aussi ? Elle lui réserverait une portion de la chasse du matin, cela lui ferait sûrement plaisir, de la viande bien fraîche ? Ou alors elle pourrait lui faire goûter une de ces bouillies végétales qu'elle commençait à expérimenter. Une idée germa doucement dans la tête de la petite en pensant au dessin de fleur qu'elle avait vu … elle savait où trouver cette variété et ce n'était pas si loin d'ici ni de là où s'était établi sa meute, elle aurait largement le temps d'en trouver une pour demain. Elle avait l'impression que les bipèdes aimaient bien les fleurs !

C'est après ça que l'elfe sembla avoir un moment d'absence et Sei se dit dans un premier temps que, tout comme elle-même l'avait fait un peu plus tôt, elle était peut-être juste en train de réfléchir, d'essayer de comprendre ce que voulait dire Sei … ou peut-être qu'elle essayait de comprendre autre chose. Sei lui laissa d'abord ce moment de calme pour qu'elle puisse ranger ses idées dans sa tête, en profitant pour réajuster le mini palmier garni d'une plume sur la tête de son petit frère qui s'ébroua juste après, ce qui contraria sa sœur l'espace d'un instant – se manifestant par un gonflement des joues et un nez froncé – avant qu'elle ne se rende compte avec fierté que son travail tenait très bien le coup.

Quand elle reporta son regard sur Sykielle en train de rêvasser à elle ne savait trop quoi, elle pencha à nouveau la tête sur le côté et leva doucement la main devant le visage de sa nouvelle amie pour attirer son attention.

- Sei parle aux loups et loups parlent à Sei dans tête. Oui ?

La petite l'observa un instant pour prendre la mesure de ses mots, regarda Fay un instant puis sourit en se tournant à nouveau vers Sykielle, penchant la tête d'un côté puis de l'autre … ce n'était ni un oui, ni un non, mais elle ne savait pas trop comment l'expliquer. A son jeune âge, elle avait effectivement une sorte d'instinct qui lui permettait de ressentir plus ou moins ce que ses camarades loups pensaient ou voulait communiquer, mais elle avait surtout était éduquée avec eux, apprenants donc toutes les subtilités du langage corporel d'usage chez les Sköll. Son don la guidait mais ne lui permettait pas encore d'entretenir des débats philosophiques avec le premier écureuil venu.

— Loups parlent … hm … Elle semblait très embêtée de ne pas pouvoir expliquer la subtilité de sa communication avec eux, alors elle tenta de se faire comprendre en montrant les oreilles et la queue de Fay – tirant d'ailleurs légèrement dessus, juste pour l'embêter un peu.
— Tête … mimant le geste de Sykielle, elle désigna sa propre tempe, puis celle de Fay avant de toucher doucement la poitrine de l'animal, au niveau de son cœur. Aussi étonnant que cela puisse paraître, cette enfant louve avait bel et bien la notion des sentiments et considérait le cœur comme leur siège.



_________________

Léonessa de Faye apprécie le geste.

Sykielle Shaaedaloran

Identité
Titre :: Princesse
Âge: 199 ans
Race: Haut-Elfe


Sykielle Shaaedaloran

Élève
Mer 02 Déc 2020, 11:24
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant Louve et l'Elfe soyeuse

Sei & Syk







Sykielle ne sut trop, sur l’instant, comment interpréter le son qui sortit de la bouche de la Petite suite à ses propos sur l’impossibilité de faire entrer les loups dans la forteresse mais les regards ensuite échangés entre ses derniers et leur « sœur » étaient sans équivoque, Sei était perplexe et désappointée. Ce moment de flottement passa vite et elle se reconcentra sur la proposition formulée par l’Elfe.
La Princesse assista alors à un curieux mélange de répétitions de mots et de mimes. Sei, avec son maigre vocabulaire faisait tous les efforts du monde pour relier les termes utilisés par Sykielle même si elle avait fait son possible pour être la plus synthétique possible. Encore heureux donc, ce n’était déjà pas évident.

L’elfe acquiesçait d’un mouvement de tête à chaque reprise de la sauvageonne pour lui signifier que là était bien l’esprit de ses phrases sibyllines.

- Oui, Sei, dit-elle enfin. Demain. Demain, Sykielle venir avec pain et livres. Demain, Quand soleil haut, ajouta-t-elle en montrant dans l’astre puit en pointant son index droit en haut vers le ciel. Haut, répéta-t-elle pour que la petite intègre le sens de ce nouveau mot mais surtout pour tenter de fixer un moment de la journée identique pour elles deux.

Tout en prononçant cela, l’Elfe songea qu’elle prendrait aussi quelques parchemins et un nécessaire pour écrire. Du moins pour dessiner. Le mime n’était pas forcément son fort même s’il pouvait en effet pallier à quelques explications trop succinctes pour être parfaitement comprises. Une image valait bien plus que dix mots, la preuve en serait certainement encore apportée prochainement.

Puis survint le vertige et la question loin d’être anodine posée par la Princesse à la fillette. Cette dernière avait-elle ou non un don comme et en avait-elle conscience ? La réponse apportée par Sei ne fut pas explicite avec les mots qu’elle employa mais tout dans ses gestes montraient que la supposition de Sykielle avait de fortes chances d’être avérée. L’Elfe estima cependant qu’elles ne se connaissaient pas encore suffisamment pour aborder ce sujet, elle ne voulait pas non plus l’effrayer avec ça si tant est qu’elle parvienne à se faire comprendre de l’enfant. Non, elle lui en reparlerait ultérieurement. Chaque chose en son temps.

- Sei et loups, famille, Sei aimer famille, Sei comprendre famille, oui, dit-elle en hochant la tête.
Le soleil commençant lentement à suivre sa course descendante, Sykielle songea que le moment de s’éclipser était arrivé et qu’elle devait retourner à la forteresse avant que quelqu’un ne remarque son absence.

Avant d’annoncer son départ à la Petite, elle lui tendit l’ouvrage qu’elle avait encore en mains.

- Livre, cadeau pour Sei. Sei regarder images oiseaux et fleurs. Livre pour amie Sei. Demain, Sykielle revenir forêt et voir Sei et Fay et Mei et Kay aussi. Parler encore et apprendre autres mots, oui, dit-elle avec un sourire autant bienveillant que joyeux.

Il était à présent l’heure pour la Princesse de regagner sa demeure mais sans doute aucun, elle n’avait déjà qu’une hâte : être au lendemain pour avoir le plaisir de rencontrer à nouveau la fillette et même ses inattendus compagnons de route qui l'impressionnaient encore, outre leurs présences aux côtés de la Petite, par leur calme et leur docilité.

Sur le point de se diriger vers la lisière de la forêt, l'Elfe adressa à l'enfant un petit signe amical de la main en guise d'au-revoir, espérant que cette rencontre serait la première d'une longue série.

_________________
8xzo.png
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Dim 06 Déc 2020, 17:59
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant louve et l'elfe soyeuse

Sei & Sykielle







Le rendez-vous était fixé et Sei avait bien compris qu'elle devait revenir ici-même lorsque le soleil serait dans la même position ; chose parfaitement possible si ni ses frères ni sa sœur ne la balançait à la meute. Lorsqu'elle connaîtrait un eu mieux Sykielle, elle parlerait d'elle aux autres, peut-être que c'était le début d'une belle amitié entre Sköll et Sioun.
Avant qu'elles ne se quittent, Sykielle lui fit un merveilleux présent : le livre qui contenait tous ces étonnants caractères et autres dessins. Sei en fut ravie, ne sachant trop comment exprimer sa gratitude, elle écarquilla d'abord les yeux d'admiration en étreignant le présent contre sa poitrine, puis elle sauta dans les bras de l'elfe pour l'étreindre à son tour. A ce geste, Fay s'était levé en dressant les oreilles, comprenant un instant plus tard que sa petite sœur n'était pas en train d'attaquer Sykielle, contrairement à ce qu'il crut l'espace d'un instant. Il s'approcha alors de sa sœur et de Sykielle, donnant un petit coup de museau à sa sœur qui l'éteignit à son tour. Oui, Fay était jaloux.

En juste retour des choses, Sei se dit qu'elle ne devrait pas attendre demain pour faire un présent à sa nouvelle amie. Avant de repartir, elle avait donc ouvert une sorte de petite bourse improvisée – ce n'était qu'un simple morceau d'étoffe usé qu'elle fermait en forme de sac avec une ficelle en tendon – cette dernière était en fait remplie de petits cailloux qui, d'une manière ou d'une autre, représentait un certain intérêt esthétique aux yeux de l'enfant-louve. Elle attrapa sa trouvaille préférée, la ''pierre'' formait une spirale naturelle, comme la coquille des escargots. Elle était incrustée de ce qui ressemblait à de très fins sédiments minéraux qui réfléchissaient la lumière comme des paillettes.

— Sykielle amie. Prononça alors la petite en tendant à son tour son présent à l'elfe.

C'était maintenant officielle, elles étaient amies. Elles s'éloignèrent alors chacune de leur côté, Sei été montée sur le dos de Fay mais ne pouvait s'empêcher de se retourner pour faire des signes à son amie. Elle était tellement heureuse d'avoir fait cette rencontre … Elle espérait vraiment pouvoir en parler au reste de sa meute sans se faire gronder, mais elle préférait attendre un peu avant cela, elle fit donc promettre à sa fratrie de garder le secret jusqu'à nouvel ordre … ce qu'ils firent, au moins jusqu'au lendemain.

Sei se présenta sur le lieu du rendez-vous à l'heure convenu, ce jour-là et le jour suivant et le jour d'après, elle rencontra Sykielle pour en apprendre plus sur elle et sa culture. Elle apprit quelques phrases et concept basique qui n'était pas forcément évident au regard d'une louve, mais son enthousiasme et sa volonté faisait d'elle une très bonne élève. Elle apportait toujours un petit présent lors de leurs rencontre, souvent de la nourriture, mais elle avait très vite appris que son amie n'aimait pas trop la viande – surtout pas crue, en tout cas ! – et préférait donc apporter diverses denrées végétales.

Sa fratrie aussi commençait à apprécier ces rencontres, même Mei et Kay, les plus réticents au début, n'hésitaient plus à montrer leur affection pour l'elfe après quelques rencontres. Une solide amitié s'était instaurée entre les créatures sauvages et l'elfe civilisée au fil des semaines et ce lien serait indéfectible, car les loups sont des créatures fidèles et loyales en plus d'avoir une très bonne mémoire.

Bien sûr, ces nombreuses rencontres finirent par être découverte par le reste de sa meute, les parents loups de Sei et sa fratrie ne furent d'abord pas très content d'apprendre que leur protégée s'était approchée des bipèdes, mais ils savaient aussi que cela devait bien arriver un jour … ils avaient juste espéré que cela arrive le plus tard possible. Estimant qu'elle était encore trop jeune, encore trop petite pour se défendre efficacement elle-même, ils voulurent s'assurer qu'elle n'encourait aucun danger auprès de cette Elfe que Sei nommait ''Sykielle''.

Ce jour-là, Sei était donc venu rencontrer Sykielle à l'endroit habituelle, seulement accompagnée de Fay. Sa meute attendait plus loin dans la forêt, ne voulant risquer aucune interprétation malheureuse sur leur présence si près de Sioun.

— Bonjour Sykielle ! Salua la jeune sauvageonne dans un elfique de plus en plus précis. Tu charmer … non : marchons ensemble.

Afin de rassurer son amie et la convaincre de la suivre, elle était descendue du dos de Fay pour aller lui prendre la main et marcher à ses côtés.

— Pas peur, Sykielle, oui ? Rencontrer famille. Meute gentil.

La famille de Skôll de Sei attendait patiemment de rencontrer cette amie Elfe dont leur plus précieuse protégée avait parlé, réuni ensemble au milieu des arbres, le couple alpha surplombait légèrement les autres depuis un rocher. Mei et Kay attendaient plus en avant afin d'escorter leur invitée qui était devenu leur amie, à eux aussi. Le reste de la meute se déployait derrière le couple leader un peu à la manière de la formation triangulaire des oiseaux migrateurs. Sei resterait près d'elle afin de la guider, aujourd'hui, c'était à elle de lui apprendre des choses sur sa culture et chez les loups aussi on courbe l'échine pour montrer son respect.



_________________
Sykielle Shaaedaloran

Identité
Titre :: Princesse
Âge: 199 ans
Race: Haut-Elfe


Sykielle Shaaedaloran

Élève
Lun 14 Déc 2020, 20:03
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant Louve et l'Elfe soyeuse

Sei & Syk








Ce qui n’était, au départ, qu’une entrevue impromptue entre Sei et Sykielle s’avéra la première d’une longue série de rencontres planifiées par la suite. Au fil des jours puis des semaines, un profond lien d’amitié s’était noué entre elles et chacun de leurs rendez-vous suivants le consolidait peu à peu. Leur premier échange, au sens propre comme au sens figuré, avait scellé une promesse pour l’avenir, celle de savoir que l’Elfe et la sauvageonne étaient et seraient là l’une pour l’autre.

A chaque fois, la Princesse s’était arrangée pour s’éclipser discrètement de la forteresse mais elle avait bien conscience qu’elle devrait finir par avouer ses escapades. Certes, les gardes de la poterne du lavoir avaient désormais l’habitude de la voir quitter régulièrement l’enceinte et aucun, à ce jour, n’avait osé posé de question. Sykielle était la Princesse de Sioun après tout mais le fait d’omettre de partager ce « secret » avec ses parents, les dirigeants-mêmes de Salem, pesait sur sa conscience. En prenant la direction de l’orée de la forêt ce jour-là, elle décida donc de s’entretenir avec eux dès son retour, la situation ne pouvait pas s’éterniser ainsi, elle en était parfaitement consciente, d’autant qu’elle avait une proposition à faire à son amie. Mais mieux valait régler tout cela plus formellement au préalable. C’est donc soulagée d’avoir pris cette importante décision que Sykielle emprunta le petit chemin qui la mènerait à l’endroit où elle retrouvait Sei.

La Petite était déjà arrivée et l’Elfe sourit largement en s’avançant prestement vers elle, heureuse de la retrouver une nouvelle fois. Sei était par ailleurs une excellente élève, apprenant consciencieusement ce que son amie pouvait lui enseigner pour lui fournir quelques bases solides de vocabulaire principalement elfique. Pour la syntaxe, il faudrait certes encore du temps mais la Petite mémorisait de plus en plus de mots et les échanges pouvaient maintenant avoir lieu sans trop de difficultés malgré certains flous encore existants sur des notions plus complexes. Qu’importe. Elles parvenaient à communiquer plus aisément et, surtout, à partager le même plaisir d’être ensemble malgré tout ce qui pouvait les séparer.

Sykielle s’était également habituée à la présence de Fay, Mei et Kay et ne manquait jamais désormais de leur gratouiller le haut du crâne en guise de bonjour et d’un mot gentil à leur intention. Ses appréhensions envers eux vaincues, elle appréciait leur compagnie et, curieusement, leur présence la rassurait. Quand elle le pouvait, elle quémandait même quelques saucisses à la cuisinière du château pour leur amener, se doutant, à la façon dont ils les dévoraient, que les canidés s’en régalaient grandement.

- Bonjour, Sei.  Bonjour, Fay. Oh… Mei et Kay vont bien ? dit Sykielle une fois parvenue à sa hauteur, étonnée de n’apercevoir que Fay sur le dos duquel la Petite était juchée.

Quand cette dernière descendit de sa monture et lui prit la main en lui demandant de la suivre, l’Elfe hocha la tête, se demandant si rien de grave n’était arrivé à ses deux autres compagnons poilus.

- J’espère que Mei et Kay pas malades ! poursuivit-elle, craignant une mauvaise nouvelle.

Les propos que tint alors l’enfant louve firent hausser un sourcil perplexe à Sykielle et elle déglutit difficilement en serrant un peu plus fort la main de son amie. « Pas peur », certes. Elle avait totalement confiance en la Petite et les trois loups de Sei l’avaient acceptée avec bienveillance mais la meute entière, voilà qui apparaissait soudain bien différent pour la princesse qu’elle était.

- Rencontrer famille Sei, Sykielle pas peur, meute gentille, répéta alors l’Elfe d’un ton qu’elle voulait convaincant sans vraiment être certaine de réussir à cacher la sourde et légitime angoisse qui pouvait la tenailler à cet instant précis, n’ayant aucune idée du nombre de loups face auxquels elle allait sous peu se retrouver et le comportement qu’ils auraient.

Elle n’eut pas à marcher bien longtemps pour le savoir. Ils étaient là. Tous. Plein. Beaucoup. Quand elle vit Kay et Mei, elle fut une seconde soulagée mais son regard ne put ensuite se détacher d’un couple de loups bien plus imposants et plus altiers, positionnés sur un rocher comme s’ils étaient les guides et les décideurs de cette communauté.

« Les chefs de meute, certainement », songea Sykielle, peu rassurée tout de même. Mais la Petite n’aurait jamais provoqué cette « rencontre » si elle n’était pas certaine que l’Elfe ne courait aucun danger à s’approcher ainsi d’une meute entière, n’est-ce pas ? N’est-ce pas ?

Ce n’était pas le moment de flancher. L’Elfe devait avoir confiance dans le jugement de Sei. C’était sa famille et elle était honorée finalement d’avoir la chance de les croiser, chose qui devait être sûrement assez rare en temps normal hormis peut-être pour servir de repas…

Sykielle posa les yeux sur Sei puis, après avoir de nouveau balayé le groupe du regard, dirigea son visage vers les deux loups dominants. Spontanément, elle baissa lentement le menton et les yeux vers le sol, espérant que les canidés considèreraient cet humble geste comme une marque de respect envers eux.

- Sykielle, amie Sei, se présenta-t-elle en tâchant de conserver une voix un tant soit peu assurée. Sykielle amie, Sykielle heureuse rencontrer famille Sei, Fay, Mei et Kay, ajouta-t-elle sans pour autant lâcher la main de la Petite.

Elle ne savait que faire à présent, ni à quoi s’attendre de la part des membres de la meute. Allaient-ils l’encercler ? Allaient-ils venir renifler son odeur ? Allaient-ils…

- Chef famille vouloir cadeau saucisses ? glissa l’Elfe à voix basse à son amie, ignorant si offrir, à ceux qu’elle considérait comme les chefs, les victuailles qu’elle avait dans sa besace pouvait sembler un présent acceptable ou si elle devait se contenter de rester immobile.



_________________
8xzo.png
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Mer 16 Déc 2020, 21:14
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant louve et l'elfe soyeuse

Sei & Sykielle







Enfant téméraire et naïve, elle ne voyait aucune raison pour que Sykielle craigne sa famille et cette certitude l'empêcha de détecter le moindre signe de crainte ou de doute chez son amie qui la suivait pourtant avec une appréhension certaine. Elle restait près d'elle pour montrer clairement tout le soutien et l'estime qu'elle vouait à l'elfe afin que sa famille l'accepte plus facilement. Elle prenait quelques précautions pour que la rencontre se passe bien, mais une fois encore, Sei était de nature optimiste et plutôt confiante en ce qu'elle connaissait.
Fay, de son côté, semblait plutôt indifférent à la situation, très détaché de l'importance de la rencontre qui avait lieu. Non, lui, ce qui l'intéressait, c'était la délicieuse odeur de saucisse que dégageait la besace de l'elfe ! Elle avait l'habitude de leur offrir des mets délicieux et l'empressement de sa sœur avait interrompu les offrandes sans qu'on lui demande son avis.

Face à la meute et le couple ''royal'' qui se faisait imposant, Sykielle baissa la tête, ce que Sei approuva d'un signe de tête. C'était le genre de signe de respect qui était effectivement très apprécié par les loups, surtout ceux faisant partie des ''castes'' alpha. Au contraire, affronter leur regard en les fixant droit dans les yeux étaient un signe de provocation, il valait mieux être pleinement conscient de ses actes dans ces cas là et se tenir près à assumer les conséquences. Cela pouvait payer, mais pas sans avoir prouvé sa valeur.

Mais son amie n'était pas là pour s'imposer. C'était une rencontre pacifique qui se déroulait aujourd'hui et Sei adressa un sourire enthousiaste à ses parents loups en levant les yeux vers eux, comme si elle voulait leur dire « vous avez vu, elle est polie, mon amie ! ».
Sykielle tenta de se faire comprendre et même si Sei avait parfaitement consciente que les mots complexes de sa langue n'avait que peu d'intérêt pour les Sköll, elle la laissa faire, car les mots l'aidaient à extérioriser ses intentions, et cela, les loups pouvaient les sentir.

Après les quelques mots prononcé par l'elfe, les loups semblèrent humer l'air du haut de leur rocher, puis ils consultèrent leur fille bipède du regard qui leur fit un signe approbateur. Lorsque Sykielle prononça le mot magique que même Fay, Mei et Kay avait appris à reconnaître, ces trois-là la regardèrent avec convoitise.

— Bon cadeau, saucisse. Sei hocha la tête avec approbation, trouvant que c'était là une très bonne idée de cadeau, elle tira doucement sur la main de son amie pour qu'elle s'approche un peu du couple alpha.
— Poser ici.

Les trois loups habitués aux cadeaux de l'elfe la suivirent du regard, toujours avec appétit mais une certaine résignation : ils avaient compris que aujourd'hui, la nourriture n'était pas pour eux. Sei laissa donc son amie déposer son offrande et l'invita ensuite à reculer un peu, toujours en gardant la tête légèrement baissé. Le couple dominant observa un instant du haut de son perchoir, puis la femelle, la ''Reine Louve'' sauta la première pour aller renifler les délicieuses pièces de viande cuites et salés. Rejoint par son compagnon, elle releva la tête vers leur invitée pour l'observer un instant, puis elle inclinant doucement la tête avant de croquer un morceau – qui, au vu de la taille de l'animal, représentait bien deux saucisses entières sur le chapelet. Le ''roi Loup'' goûtant ensuite à son tour et Sei émit un léger rire en voyant leur réaction plutôt subtile et difficilement déchiffrable pour un non loup.

— Aimer beaucoup saucisse. Bravo, Syk !

Après avoir consommé l'offrande, l'imposante louve commença à s'approcher de l'amie elfe de sa fille bipède. Elle était immense, le pelage sombre, quelques rainures de poiles argentés semblaient dessiner comme des peintures de guerre sur sa tête, courant le long de son dos jusqu'au bout de sa queue. Le mâle, lui, avait seulement le menton et le poitrail de légèrement plus clair, plutôt dans les ton cuivré, comme une barbe. Les poils étonnements longs de leur nuque étaient tressés et tout comme Fay, Mei et Kay – et le reste de la meute – ils avaient un symbole linéaire ou géométrique simple dessiné sur le front.

— Rei. Prononça doucement Sei en posant doucement la main sur le flanc de sa mère qui reniflait Sykielle. Reine louve.
Alors, le compagnon de la ''reine'' s'approcha à son tour pour renifler également. Les deux loups semblaient pouvoir rivaliser en taille avec un ours.
— Zay, désignant ainsi son père, roi loup.

Après avoir renifler ce dont ils avaient besoin, le couple ''royal'' inclina doucement la tête face à leur invité, frôlant l'herbe de leur menton.

— Oh ! Ils se redressèrent doucement, mais tous les membres de la meute – qui s'étaient approchés doucement mais sûrement – imitèrent leurs leaders et s'inclinèrent.
— Sykielle amie !

La meute l'avait accepté et même ''adopté'' en quelque sorte. La reine louve était d'ailleurs restée toute proche de l'elfe, à porté de main. Si Sykielle se sentait assez aventureuse pour tenter l'expérience, Rei était prête à la laisser la toucher pour initier un premier contact. Elle avait cerné le potentiel de la princesse de Sioun, elle pourrait guider sa fille dans les mondes civilisés des bipèdes, car il était devenu évident qu'elle ne pourrait pas l'en garder éloigner éternellement. Elle devait s'assurer qu'elle resterait entre de bonnes pattes - enfin, mains - et qu'elle pourrait bénéficier de la bienveillance de bon et puissant bienfaiteur. Cette princesse avait comprit que sa fille avait quelque chose de particulier, elle le savait et c'est en connaissance de cause qu'elle avait une requête à lui soumettre ... celle d'éclairer le chemin de l'enfant qu'elle avait adopté, celle qu'elle avait juré de protéger et pour qui elle donnerait sa vie.  



_________________
Sykielle Shaaedaloran

Identité
Titre :: Princesse
Âge: 199 ans
Race: Haut-Elfe


Sykielle Shaaedaloran

Élève
Ven 25 Déc 2020, 15:05
Sujet : Re: L'enfant louve et l'elfe soyeuse [Terminé]    

L'enfant Louve et l'Elfe soyeuse

Sei & Syk








Un court moment de flottement eut lieu après que Sykielle ait replongé dans le silence. L’Elfe ne doutait pas un instant qu’elle était observée et demeurait prudemment immobile dans l’attente de la réponse de Sei, ou dans l’attente d’une éventuelle réaction de la part de la meute qui lui faisait face. Que les deux canidés les plus imposants soient légitiment suspicieux envers cette « étrangère » était compréhensible, restait à savoir quel comportement ils adopteraient  maintenant qu’elle était à leur totale merci.

Elle sentit le regard du couple dominant se poser davantage sur elle et fut, un instant après, grandement soulagée d’entendre la Petite lui répondre que son « présent » était acceptable pour le couple de loups dominants.

Suivant scrupuleusement la consigne de son amie, la Princesse se laissa guider et, s’approchant de quelques pas vers le promontoire, déposa lentement le chapelet de saucisses fumées qu’elle avait, sans geste brusque, sorti de sa besace avant de reculer légèrement en prenant soin de conserver la tête baissée.

L’instant était solennel.

Le couple dominant sauta finalement du rocher sur lequel ils trônaient tandis que l’Elfe retenait sa respiration tant, de plus près, ils étaient grands, bien plus grands d’ailleurs qu’un loup de taille normale et elle songea aux dires de certains paysans mentionnant avoir aperçu des loups aussi imposants que des ours. Ils disaient donc vrai.

L’Elfe se détendit un peu quand, sans agressivité aucune, la femelle hocha légèrement son crâne à son attention comme en guise de remerciement et, bientôt rejointe par le mâle qui ne demanda pas son reste quant à la nourriture impromptue, mangea goulûment une partie des saucisses.

Sei laissa échapper un petit rire et Sykielle sourit à son tour, ravie que sa présence parmi les canidés semble tolérée et que ce met improvisé leur plaise autant qu’à Fay, Mei et Kay qui, pour le coup, devaient malheureusement s’en priver.

C’est un peu plus confiante que la Princesse vit ensuite l’imposante louve au pelage noir et argenté s’approcher davantage d’elle, rapidement imitée par son compagnon, pour la renifler. Sykielle se laissa faire, consciente de l’importance de cette phase d’observation, appréhender l’odeur de « l’autre » étant une caractéristique des animaux, quels qu’ils fussent, et légitimement d’autant plus s’il s’agissait d’un intrus au groupe.

Sei en avait profité pour faire les présentations, Rei pour la femelle, Zay pour le mâle, et l’Elfe qui les observaient discrètement, discerna les poils tressés sur leur nuque, signe distinctif pour Sykielle que la Petite n’était pas étrangère à ces « coiffures » qu’elle avait l’air d’affectionner et dont elle avait donc pourvu la globalité de sa famille d’adoption.

Ce qu’il advint de suite après surprit profondément Sykielle. Le reste de la meute, à l’instar de Rei et Zay, s’inclinèrent à leur façon devant l’Elfe et cette dernière ne put se retenir de frissonner d’émotion tandis que Sei confirmait avec simplicité que sa famille l’acceptait.

Un nouveau et franc sourire illumina le visage de l’Elfe qui osa relever un peu le menton.

- Rei, Zay, famille Sei, amis, dit-elle avec douceur.

Rei étant demeurée toute proche d’elle, Sykielle s’enhardit à lui caresser la nuque du bout des doigts, joignant ainsi le geste à la parole puisqu’elle avait l’impression que l’imposante femelle n’y verrait pas d’objection.

Sykielle se sentait maintenant en sécurité parmi eux. Il lui faudrait peut-être encore un petit temps d’adaptation, évidemment, mais ces dernières minutes écoulées avaient scellé un lien puissant, celui de la confiance entre la meute et elle, Sei en étant le point d’ancrage.

L’Elfe, heureuse et apaisée, s’assit à même le sol et, tranquillement au milieu des loups, sortit un parchemin de sa besace. Elle tapota les feuilles mortes à ses côtés comme une invite.

- Sei encore apprendre ? Plein autres mots à savoir avant venir… maison Sykielle, ajouta-t-elle sereinement dans leur langage de prédilection.

Voilà qui leur donnait un objectif à moyen terme à toutes les deux. D’ici là, la Princesse se serait entretenue avec ses parents et comptait bien leur expliquer l’amitié qu’elle portait à la Petite ainsi qu’aux membres de sa « famille ». Certes, la meute ne pourrait pas entrer dans la forteresse mais elle espérait bien réussir à négocier que Fay, par exemple, puisse accompagner sa « soeur » à cette occasion. C’était la moindre des choses. Et Sykielle n’en démordrait pas jusqu’à ce que les Régents de Sioun, malgré d’éventuelles et légitimes craintes pour leur fille, le comprennent, ce dont elle ne doutait pas en cet instant.


_________________
8xzo.png
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: