AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
HaShem Boreh

Identité
Titre :: 20
Âge:
Race:


HaShem Boreh

CHRONIQUEUR
Dim 25 Oct 2020, 14:28
Sujet : Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Conrad
de Faye
swgh.jpg
Identité
Titre : Roy
Age : ~52 ans
Race : Humain

Classe : Combattant
Alignement : Loyal/Bon
Localisation : Faye | Ophel

Seul le son du bois crépitant dans la cheminée se faisait entendre. Conrad se trouvait dans l’ombre, ses mains uniquement étaient éclairées par l’âtre. Elles reposaient chacune le long des accoudoirs et les flammes dansaient dans l’or de son alliance. Quelqu’un entra.

« Faites-les entrer et que l'on ne nous interrompe point, dit le roi de sa voix profonde. »

Le serviteur s’éclipsa alors.

La bibliothèque avait toujours été un lieu de repos et de rencontre. Ses filles savaient que c’était ici qu’elles pouvaient le trouver lorsqu’il n’était pas accaparé par une tâche officielle.

Le jour précédent, son intendant l’avait averti d’un message. En effet, le Marechal d’Envel résidait dans sa cité. Non point sa venue, mais plutôt la façon dont il s’était présenté avait mis la puce à l’oreille de Conrad.


« N’en dites rien à personne et faites courir la rumeur que des mercenaires ne font que passer en ville, avait-il ordonné. »

Les Faye n'appréciaient guère cette engeance et préféraient ignorer ce genre de touristes. Quant aux serviteurs du palais, ils savaient que lorsque le roi donnait ce genre d’instruction, ils avaient tout intérêt à le suivre car bien souvent des vies étaient en jeu. Conrad n'avait jamais été un intriguant et se faisait connaître pour sa justice.

Le roi s’était alors enfermé longuement dans sa bibliothèque et n’en était ressorti que tard pour remettre un rouleau à transmettre au Maréchal.




  Ophel, le 28 du 9ème mois de l'An de Grâce 761

A son Altesse le Prince,

Uiseann d' Envel,

Salutation !


C’est avec joie que j’appris votre venue. Dans d’autres circonstances, c’est à la forteresse qu’aurait logé celui que je considère comme un fils ou un neveu, tant Mareck Ier fut un frère pour moi. J’ai cru sentir cependant que cela n’était pas officiel et que vostre tâche au milieu de mon peuple dépassait mon entendement.

Vous vous présentez au bon moment, aussi il vaut mieux que nous nous rencontrions en toute discrétion. Mon Général et grand ami, Sir Mendel de Sladmaire viendra lui-même vous quérir demain soir, lorsque la dernière ligne du soleil aura disparue de l’horizon, pour vous conduire auprès de moi. Il est bien sûr entendu que vostre amie est la bienvenue.


Vostre ami
Conrad de Faye

 
3xzj.png


Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Mer 28 Oct 2020, 11:01
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Rencontre
avec le Roy
Avec Sei
A l'assaut du géant de Faye

Lorsque le Prince avait reçu le matin de bonne heure, la dite lettre du Roy de Faye, il en avait fait part à Sei afin qu'ils puissent s'organiser pour la journée. La rencontre allait donc avoir lieu aux dernières lueurs du crépuscule, et ce serait Sire Mendel qui viendrait lui même les chercher directement à l'auberge où ils résidaient. Il allait tout de même devoir remercier l'homme d'armes qu'il avait envoyé dès leur arrivée pour annoncer leur venue officiellement, mais aussi de manière discrète. Quoi qu'il en soit, lorsque le soleil prit la direction du coucher, un homme de forte carrure fit son apparition dans l'auberge, et selon les souvenirs qu'il gardait de son jeune âge ou de son adolescence, il reconnaissait au moins un peu celui qui s'avançait vers lui dorénavant.



« Sire Mendel je suppose. »



S'en suivit une brève discussion et une franche poignée de main, enfant il avait pu le côtoyer un peu, de loin probablement, mais lui et cet homme en gardait quelques souvenirs qu'il était bon de remonter à la surface. Mais l'heure n'était pas à la discussion sur le passé, Uiseann fit avertir Sei, à moins qu'elle ne se trouve à nouveau à ses côtés, puis ils prirent les affaires dont ils avaient potentiellement besoin pour se couvrir et ne pas prendre froid à l'extérieur, avant de suivre Sire Mendel.

Une fois devant la grande Forteresse Blanche, ils marquèrent une pause, comme pour admirer les lieux, une pause silencieuse puis le guide du soir les fit entrer dans la grande bâtisse. Les soldats ne bronchaient pas, aucun garde ne daigna d'ailleurs remettre en question la présence des deux étrangers dans le château, c'était dire la renommée que pouvait avoir Sire Mendel à Faye et auprès des soldats. Un petit sourire en y pensant et ils passèrent devant la salle du trône, trône qui était vide à cette heure, donc visiblement ce n'était point ici qu'ils allaient rencontrer le Roy. Non, encore quelques marches, quelques couloirs à traverser et une lourde porte à pousser et les voilà qui arrivèrent dans une sorte de grande bibliothèque.

Ils n'avaient croisé que peu de monde finalement au sein du château, même peu de gardes finalement, c'était dire l'effort que faisait leur guide pour garder leur anonymat le plus efficacement possible. Sean en apercevant Conrad un peu plus loin, prit les devants et s'avança en motivant du regard Sei de faire la même chose, puis il posa un genou à terre pour montrer tout son respect pour le Roy qui lui faisait face.



« Votre Altesse, je vous remercie de nous accueillir si vite. »



Il se redressa, laissant Sei adresser ses hommages au Roy si elle le souhaitait, puis il continua au moins pour la présenter convenablement.



« Je tenais également à vous présenter la femme qui se tient à mes côtés. Il s'agit de Sei, une habitante du Royaume de l'Est. Nous l'avons croisée par hasard, elle et son frère, au détour d'un chemin lors de notre route pour venir jusqu'ici. Il m'est venu à l'idée qu'il serait de bon ton d'avoir son avis sur le sujet qui justifie ma présence sur vos terres, ainsi que l'arrivée prochaine de mon frère dans quelques jours. En tout cas, le temps ne semble pas avoir d'emprise sur vous si je m'en tiens à mes souvenirs d'enfant. »



Il n'avait pas précisé quoi que ce soit sur le frère de Sei, elle s'en chargera elle même. Toujours est-il qu'il avait fait les présentations de manière assez succinte, et il resta silencieux le temps de la prise de parole du Roy s'il devait y en avoir une, ou de Sei pour peut être se présenter un peu mieux qu'il n'avait pu le faire si elle l'avait souhaité. Il n'était pas faux non plus que sa présentation laissait entrevoir quelques failles, la plupart du temps, on associait le terme de femme se tenant à ses côtés au terme épouse, et pour le cas présent ce n'était pas vraiment le cas. Il se garda d'ailleurs de parler des avancées qu'il avait pu faire avec elle en terme de diplomatie, ce n'était pas vraiment l'endroit pour cela. Il reprit ensuite la parole pour éclaircir un point.



« Sei aurait une requête à vous faire part concernant son frère. Quant à moi, j'aimerais simplement pouvoir accompagner votre Général des armées dans sa tâche quotidienne pour que nous puissions discuter au préalable de ces mauvaises nouvelles et puissions mettre à profit ce temps pour nous préparer au mieux pour l'arrivée de mon frère. »



Il demandait donc tout simplement d'assister aux entraînements de l'ordre de Faye, de son ost, avoir une idée de leur organisation. Evidemment cela serait donnant donnant car il venait en tant que Maréchal, ils auraient donc accès à toutes les informations qu'il avait concernant l'arrivée de créatures hostiles sur leurs terres. Concernant le verbe hésitant de Sei, le Roy s'en rendra bien vite compte, ou s'en était déjà rendu compte de toute façon, et il n'hésitera pas à reprendre en d'autres termes si besoin pour l'aider à s'exprimer si cela s'avérait nécessaire. Elle était à ses côtés et il lui avait promis qu'il serait là pour ne pas connaître d'impairs.




_________________
Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE] Sean10
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Jeu 29 Oct 2020, 22:19
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   

Rencontre au milieu de la nuit

Sei & Ouichane & Roy








Finalement, cette rencontre se fit donc bien plus tard que prévu, levée à l'aube, la sauvageonne dû attendre que soleil achève l'entièreté de son parcours vers l'ouest avant d'enfin pouvoir rencontrer ce fameux Roy de Faye, prétendument géant ou obèse, voir les deux. Après le délicieux jambon du petit déjeuner et celui du déjeuner, Sei dégustait son jambon du dîner quand un homme – qui était peut-être bien un demi-géant – vint les rejoindre pour les conduire à destination. Sei s'était tenue prête, elle avait lavé ses vêtements et exhalait toujours cette forte odeur de sève qui donnait l'impression de se balader parmi les pins en automne. Elle n'avait cependant pas pris ses armes, ils étaient bien accompagnés et elle avait peur que cela puisse être considéré comme hostile. D'ailleurs, pour être sûre de ne pas commettre d'impaire – même si Uiseann s'était montré rassurant à ce sujet – elle avait décidé de tout simplement l'imiter et de tout faire comme lui. Cela commença par une très énergique poignée de main pour le ''Sire Mendel'', la poigne ferme, elle l'avait secoué avec vigueur.

— Enchantement, je s'appelle Sei !

Plus ils avançaient, plus Sei trépignait. Son cœur palpitait à vive allure quand elle se retrouva au pied de la grande bâtisse aux pierres de lune et la taille des portes ne fit que la conforter dans son idée que le Roy devait être immense. Dans le palais, elle s'efforça de suivre Uiseann et de rester tout près de lui, mais elle ne cessait de regarder autour d'elle à s'en tordre le cou : clairement, elle manquait d'yeux ! Elle regardait, touchait quand elle le pouvait, reniflait aussi scrupuleusement. Au détour d'un couloir, son visage s'était illuminé d'un sourire, l'espace d'un instant, car elle crut reconnaître un parfum familier … mais il s'effaça bien vite et aucun visage ne se présenta pour confirmer ses espoirs.
Elle trottina pour retrouver Uiseann après le retard qu'elle avait pris en flairant ce parfum familier, faisant un instant virevolter ses longs cheveux noirs et sa cape de tissu noble, bien qu’abîmée par les années de vie sauvage.

Comme Sei entra à la suite de Uiseann dans la petite sale qui devait être le théâtre de leur contre, elle s'était pressée sur la pointe des pieds et penchée sur le côté pour apercevoir le souverain de ces terres au plus vite. Lorsqu'elle le vit … et bien, il serait impoli de dire qu'elle était déçue, mais elle fut un peu surprise qu'il ne soit finalement pas si grand … ni très gros, en réalité. Mais alors, pourquoi de si grandes portes, par la moustache du vieux loup Hermite ?

En approchant, s'assurant toujours de rester près de Uiseann tout en lui laissant une griffe d'avance pour pouvoir l'imiter, elle s'était attendue à ce qu'il tende la main vers lui pour la lui serrer et la secouer, comme avec le grand Mendel, elle avait même commencé à levé la main quand elle remarqua que son compagnon posait un genou à terre. Elle s'arrêta alors tout net, l'observa quelques courtes secondes, car elle se demandait s'il n'était pas tout simplement tombé … puis elle regarda le Roy et à nouveau Uiseann avant de poser enfin un genou à terre à son tour, se redressant de même – et pas Demême – à la suite du prince du Sud.

— Bon le soir, Roy, enchantement ! Merci d'accueillir dans grande tanière.

Quand Uiseann la présenta, elle servit un large sourire au Roy, comme pour confirmer que Sei, c'était bien elle. Elle s'appliqua ensuite à acquiescer avec d'énergiques hochements de tête pendant les quelques explications de Uiseann sur les circonstances de leur rencontres et autres fioritures. Elle ne manqua également pas de détailler scrupuleusement le visage du Roy ainsi que ses vêtements et ses ''bijoux de famille'' – entendez par là, tous les ornements qu'ils pouvaient porter, tout comme Uiseann avec son collier. Elle le scrutait ouvertement et en la connaissant un peu, on pouvait deviner qu'elle mourait d'envie de toucher un peu à tout. Il portait une sorte de tissu matelassé qui avait l'air particulièrement doux et du métal polis qui luisait à la lueur du feu comme s'il était liquide.

Elle sembla tout à coup arracher à sa contemplation quand Uiseann évoqua sa requête et se mit à fouiller dans la pochette qui était attaché à sa cuise pour en sortir quelque chose qu'elle tendit subitement à la personne royal qui lui faisait face. Il était coutume d'offrir des cadeaux avant de commencer à réclamer des faveurs, chez elle et aussi de faire des offrandes aux leaders. Elle s'était un peu renseignée et avait très vite constaté que le Lion était l’emblème de la famille royal, alors elle avait sculpté une tête de lion dans un bout d'os de ce sanglier dont ils s'étaient nourris – avec Uiseann et sa compagnie – alors qu'ils étaient en chemin pour Ophel. Le bibelot faisait à peu près la taille de la paume.

— Pour toi, Roy. Je vouloir apporter nourriture, comme faire chez moi, mais on s'a dire que tu avoir déjà beaucoup nourriture.

A ces derniers mots, elle marqua un petit temps d'arrêt, car elle avait bien l'impression qu'on lui avait un peu menti … vu qu'il n'était clairement pas aussi gros qu'elle l'avait pensé ! Par politesse, elle attendit également qu'il lui demande quel service elle voulait lui demander, dans une meute, cela fonctionnait ainsi, on respectait l'autorité … ou bien il fallait être prêt à un combat à mort et ce n'était pas le but de la visite.




_________________
HaShem Boreh

Identité
Titre :: 20
Âge:
Race:


HaShem Boreh

CHRONIQUEUR
Dim 01 Nov 2020, 15:19
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Conrad
de Faye
swgh.jpg
Identité
Titre : Roy
Age : ~52 ans
Race : Humain

Classe : Combattant
Alignement : Loyal/Bon
Localisation : Faye | Ophel

Les deux jeunes gens pénétrèrent dans l’antre du lion et ce dernier ne bougea guère lorsque Sean prit les devants alors que Mendel demeurait plus à l’arrière, au niveau de la porte qui s’était refermée dans un son sourd. De là où il était, Conrad apercevait le regard intelligent de son maître d’arme, que soulignait le faible reflet de l’âtre. Il sentait derrière lui une autre lumière, celle de la lune qui se faufilait au travers d’une haute porte fenêtre dont les épais rideaux en masquaient les côtés.

Conrad demeurait silencieux tant que le prince parlait. Quand la fille lui présenta aussi ses respects, un visage se présenta enfin à la lumière du feu. Le Roi se pencha en avant et sa blonde chevelure ondula sur ses épaules. D’un mouvement ample et vif, il se redressa pour se lever. Un large et heureux sourire éclairait son visage amical. Conrad était plutôt grand mais sans démesure, sa pelisse en revanche accentuait sa robuste corpulence.  Elle tombait, ouverte, jusqu’à ses pieds et en effet l’on pouvait constater qu’il n’y avait rien de gros chez lui mais l’on reconnaissait plutôt son passé de chevalier. Et ce, plus encore dans la posture altière qu’il arborait.

« Vous les jeunes n’y allez pas par quatre chemins n’est-ce pas ? Viens par là mon enfant que je puisse admirer l’homme que tu es devenu ! »

Malgré la demande, c’est Conrad qui alla à Uiseann et ses deux grandes paluches lui enserra les deux épaules en le secouant un peu. Il rit franchement avant de lui attraper l’avant-bras pour le saluer comme il était de tradition entre les hommes d’arme. C’est là que choisit la petite sauvageonne pour lui présenter une offrande. Le sourire de Conrad s’élargit encore et l’on pouvait remarquer un éclat lumineux dans le coin de son œil alors qu’il baissait la tête vers elle. Il tendit donc la main et s’inclina un peu pour la remercier.

« C’est avec plaisir que j’accepte Sei. »

La façon dont le roi l’appela par son prénom sans ajouter de prédicat devant son nom, aurait choqué celui ou celle habitué aux convenances et aurait pu étonner ceux qui voyaient en cela un savoir des habitudes Estiennes. Conrad s’éloigna et sembla effectuer un échange d’objet sur une table. Faisant cela, il dit encore :

« Je vois que tu ne perds pas de temps à me soumettre l’affaire qui te mène jusqu’à moi Uiseann… Je me fais vieux… Et sans doute qu’avec l’âge nous apprécions prendre nostre temps. »

Il revint avec, à la main, une sorte de figurine. Conrad prit la petite main de Sei dans sa grande paume et y déposa ce qui était une pièce d’échec représentant le roi. Elle était excellemment ouvragée afin de figurer un buste en armure, un visage barbu rehaussé d’une couronne et les détails cerclés était fait d’or. La pièce était froide et lourde et Conrad lui fit refermer le poing.

« Voici un gage de nostre amitié, j’ai envie de dire ma « jeune » enfant. »

Encore des sous-entendus... Il se retourna, il les invita à s’installer près du feu avec lui. En effet, Mendel vint y rapprocher un siège pour Sei et Conrad en désigna un autre au Prince. Il était clair, que ce soir l’on ne s’embarrassait pas des bonnes manières habituelles dans l’aristocratie.
Une fois que le roi se fut réinstallé dans son fauteuil, il donna l’impression de prêter l’oreille à une voix que seul lui était en mesure d’entendre et après un long silence, il tint le regard de Sei.

« Le... Loup a été aperçu à vostre approche. Mon plaisir serait de l’accueillir parmi nous mais je ne pourrais alors empêcher que les villageois viennent frapper à ma porte pour me mander de le déloger de leurs terres. Ils s’inquiètent déjà de sa présence dans nos proches forêts…

- Les loups mangent les moutons et les bergers peuvent manger grâce à la vente de la laine des moutons... Je sais que le vostre se comporterait bien mais mes paysans n'y croiront pas. Ce sont des gens de la terre qui ne font confiance qu'en leur propre expérience personnelle, pas dans des promesses qu'ils considèreront comme hasardeuses.


Conrad voulait dire par là qu’il était de bon ton de montrer patte blanche et de procéder par étape.

- Ma fille, on n’habitue guère une population en obligeant la cohabitation mais on la sensibilise en lui exprimant de la bienveillance. Il est bon que chacun puisse être à sa place ici, comme il est sage de respecter les lois de l'Est n’est-ce pas ? Un jour viendra peut estre, où il n’y aura plus de frontières entre les peuples.

Puis il plongea ses yeux dans ceux de Uiseann alors qu’il croisait confortablement les mains sur son ventre.

- Je ne vois guère d’objection à ce que tu furettes Uiseann mais tu parles de « mauvaises nouvelles » et Mareck est en chemin me dis-tu ? Tout cela a dû être une décision prise de façon bien précipitée pour que je n’en ai point été averti. Que se passe-t-il ? »


Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Lun 02 Nov 2020, 21:28
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Rencontre
avec le Roy
Avec Sei
A l'assaut du géant de Faye

Les présentations avaient été faites, et la suite allait donner le ton sur l'entretien qu'ils avaient avec le Roy de Faye. Pourtant, tout ne se passa pas comme il se l'était imaginé non. Cette rencontre était bien moins formelle, et le Roy s'était même permis de faire les quelques mètres les séparant pour venir le prendre par les épaules et le saluer fraternellement. Il était vrai qu'il avait passé une bonne partie de son enfance avec lui, mais il ne l'avait jamais véritablement considéré comme un père. Un oncle certainement, mais les années passant et les responsabilités grandissant, Uiseann avait fini non pas par oublier, mais par se faire à l'idée de jouer ce rôle du Prince constamment.

Sa rencontre avec Sei l'en avait un peu sorti, et c'était peut être d'ailleurs pour ça qu'il avait passé tant de temps avec elle. Il n'était pas obligé finalement de s'investir autant, ni même de la prendre en quelque sorte sous sa tutelle, mais il l'avait fait, presque inconsciemment. Ce n'était clairement pas un instinct paternel, il ne connaissait pas ce sentiment et était bien loin de le connaître. Ce n'était pas non plus une sorte de manipulation puisqu'il avait toujours été sincère et franc avec elle. Non, en fait il était simplement en dehors de sa condition et profitait de cette absence de barrière.

La poignée d'avant-bras fut donc répondue avec un large sourire, ne daignant pas répondre à la première question du Roy, qui au final n'en était pas vraiment une. Il avait laissé la place à Sei par la suite pour saluer à sa manière Conrad. Ce fut d'ailleurs un échange de présents qui se passa sous ses yeux. Pourquoi lui n'avait pas eu le droit à un cadeau ? A moins que la lune de l'autre soir n'en soit un ? Enfin qu'importe, il n'allait pas faire une crise de jalousie pour ça, il avait passé l'âge. Le Roy, lui, avait offert une pièce d'échec à Sei. Ce fut peut être un cadeau que ne comprenait pas Uiseann. Comment allait-il pouvoir jouer dorénavant ? Sans Roy, il n'y avait pas de partie possible après tout ! Mais bon, il savait ce qu'il faisait.

Il s'était d'ailleurs permis, le temps d'un silence, de préciser la raison de sa venue, restant volontairement vague pour attiser la curiosité de Conrad. Mais avant qu'il ne lui réponde, le Roy de Faye s'empressa, avant même la requête de Sei, de parler du fameux loup qui l'accompagnait. Il était évident qu'il en avait eu vent, après tout c'était le Roy. Il allait néanmoins certainement se faire rappeler à l'ordre par Sei pour lui indiquer qu'il ne s'agissait pas de "Son" loup, mais de son "frère". Il n'y avait pas de notion d'appartenance, ni de domestication entre eux, enfin c'est ce qu'il en avait compris après ses multiples gaffes à ce sujet.

Il laissa donc à nouveau un temps de paroles à Sei, car même si elle ne savait parfois pas comment choisir les bons mots, elle savait parfaitement s'exprimer, ou plutôt se faire comprendre, ne serait-ce que par ses réactions faciales. La surprise, la colère, l'indignation, toutes ces émotions se lisaient facilement en elle, et cela pouvait malgré elle, aider fortement la compréhension d'un dialogue avec elle. En tout cas, il avait tout simplement fermé la porte à la possibilité de faire venir Faye dans la ville. C'était à prévoir certes, mais il était sûr que d'une certaine manière, cela ferait de la peine à la sauvageonne. Le Prince d'Envel attendit donc que le Roy s'adresse à nouveau à lui pour reprendre la parole.

Ils s'étaient au fil des discussions et présentations, installés près du feu dans un siège bien plus confortable que ceux de l'auberge, et c'est ainsi que Sean s'avança légèrement vers l'avant de son siège et posa ses mains sur ses genoux.



« En effet, les nouvelles ne sont pas bonnes, et j'espère que vous excuserez ma venue icelieu sans vous avoir prévenu au préalable. »



Il prit une légère inspiration, comme s'il devait reprendre du courage pour faire face au Roy de Faye, puis enchaîna les quelques phrases qui suivirent.



« Des... Créatures ont été aperçues à plusieurs reprises sur nos terres. Et cela semble être de plus en plus fréquent. A la vue de l'ampleur de ces évènements, nous nous préparons au pire, à la guerre.  »



Le mot était dit, cette notion de créature était un peu flou si bien pour lui que pour les autres personnes présentes il supposait, mais tous avaient en tête des histoires sur la précédente guerre qui les avait opposés à un ennemi commun et dont peu ont d'information à son sujet. Le Prince avait la mine sombre, et cela dénotait grandement avec le visage rayonnant qu'il avait pu avoir lors des présentations et des retrouvailles avec le Roy.



« Et... Si je suis ici, si mon frère s'apprête à venir en délégation, c'est que nous jugeons ces évènements avec la plus grande gravité qui soit. Et c'est non seulement pour vous prévenir du danger, mais aussi pour que l'union du passé ne soit pas qu'une histoire narrée dans nos livres ou parchemins, mais une force d'actualité. »



Il tourna la tête vers Sei, lui laissant la place pour évoquer également ce qu'elle savait de ces créatures et notamment que cela impactait aussi le Royaume de l'Est.



« Je sais qu'il est probablement prétentieux de vous annoncer cela de cette manière, mais nous avons vu les ravages causés par les passages de ces créatures, nous avons vu leur puissance, il n'est pas question de les sous-estimer. »



C'était dit, une partie probablement plus sérieuse que tout ce qu'il avait pu dire jusqu'à maintenant, mais il le fallait bien. Il était le Maréchal des Invaincus après tout. Et il savait qu'il n'avait pas besoin de rajouter plus de détails pour le moment, cette simple notion allait faire travailler les méninges du Roy, mais aussi celles de Mendel qui allait devoir se préparer pour faire face à cette nouvelle menace. Et ils auront bien fait de comprendre la raison de sa venue. Même si le côté officiel était et devait être réalisé par Mareck, venant en bonnes et dues formes pour tenter de faire renaître cette union du passé, il était nécessaire que la partie technique soit traitée au préalable, à l'abri des oreilles indiscrètes, et c'était son rôle ici.




_________________
Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE] Sean10

HaShem Boreh apprécie le geste.

Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Mar 03 Nov 2020, 18:53
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   

Rencontre au milieu de la nuit

Sei & Ouichane & Roy








La voix grave et chaleureuse du Roy avait quelque chose qui suscitait tout de suite la sympathie, aux yeux de Sei, en tout cas. Ses premiers échanges avec lui la rassurèrent tout de suite, elle avait déjà rencontré des chefs de village ou de clan bien moins avenants et compréhensifs de sa maladresse et de ses mauvaises manières. Avec lui, il semblerait qu'aucun impaire ne pourrait engendrer d'insurmontable courroux, mais ce n'était pas pour autant qu'elle relâcherait sa vigilance et ses efforts, elle était d'ailleurs d'autant plus motivée à faire bonne impression.
Ce sourire solaire qui la caractérisait ne semblait plus vouloir la quitter, elle fut particulièrement heureuse qu'il apprécie le présent et plus encore qu'il lui en donne un en échange. Lorsqu'il lui prit la main, elle fut aussitôt submerger par un sentiment familier. Elle reconnaissait en lui quelque chose qui ne lui était pas étranger … et il ne lui fallut qu'une petite seconde pour faire le lien avec le parfum qu'elle avant senti un peu plus tôt. Elle en était maintenant certaine, il était étroitement lié à Demême, ses souvenirs ne la trompaient pas. Cependant, elle restait toujours prudente. Le Roy était visiblement quelqu'un de bon, mais elle ignorait encore pourquoi sa vieille amie lui avait demandé de garder le secret sur son identité, est-ce qu'elle craignait la désapprobation de son père ? Est-ce que Uiseann pouvait être mis au courant ? Dans le doute, elle décida de garder cela pour elle encore un peu. Elle résiderait en cette contrée encore un moment, elle était certaine qu'elles finiraient par se retrouver sans qu'elle n'ait besoin de forcer le destin.

— Merci, ''Géant'' Roy. Elle inclina légèrement la tête, ce mouvement, qui pouvait vaguement se rapprocher d'une révérence, était un signe de respect et de soumission très répandu chez les loups.

Lorsqu'il relâcha sa main, elle l'ouvrit pour découvrir le joli petit objet qu'il lui avait cédé. Elle plissa légèrement les yeux en essayant de le voir malgré la faible lumière et s'approcha volontiers de l'âtre pour prendre place, pouvant ainsi mieux voir la petite idole en métal froid. Elle fut cependant très vite tirée de sa contemplation quand le cas de Fay fut évoqué. En tout cas, elle le précisa pour confirmer au Roy que ce ''loup'' qu'il évoquait n'était pas une menace.

— Oui, Fay, c'être petit frère. Il pas beaucoup aimer mouton.

L'argument ne serait cependant pas suffisant, comme le Roy l'expliqua très bien, cela n'avait rien de personnel et ne tenait pas qu'à lui, malgré tous les pouvoirs qu'il détenait en tant que maître de ce peuple. Il se souciait d'avantage de l'opinion publique général, une dynamique sociale qu'il était bien difficile de contrôler à cette échelle, Sei pouvait le comprendre. Au sein d'une meute – de la sienne, en tout cas – il y avait une sorte de conscience collective qui permettait à chaque individu d'agir pour le bien du groupe avec harmonie, au delà de ses propres intérêts personnels et autres griefs. C'est en cela que Sei faisait la distinction entre une meute, une vraie famille soudée et les peuples de Faye ou d'Envel. Même si le concept d'unité était souvent acclamé et mis en avant, les individus étaient bien trop éloignés l'un de l'autre, engendrant conflits et dissonances parfois même entre proches voisins. Même si ce manque d'unité et d'harmonie pouvait avoir quelque chose de barbare à ses yeux, Sei n'éprouvait aucun mépris à ce système qui la privait pourtant injustement de la présence de son petit frère. C'était ainsi, chaque peuple fonctionnait différemment … et même si c'était parfois difficile et coûteux de s'adapter, Sei voyait cela comme une richesse de ce monde. Les différences culturels rendaient chaque peuple unique et précieux. Cela faisait partie de la beauté d'Ada. Elle avait simplement hoché la tête pour signifier qu'elle avait compris.

Elle profita alors que le Roy et Uiseann soient occupé à échanger pour reprendre la contemplation de son nouveau bibelot. Elle l’examina de près sous toutes les coutures, le pivotant sous tous les angles pour admirer les effets de la lumière sur le métal lisse. En observant le visage de la figurine, elle releva les yeux vers le Roy, leva l'idole devant son visage pour les comparer. Ils avaient un air de ressemblance … vague. Elle supposa surtout que l'objet était à son effigie par la présence de la couronne. A l'aide d'un solide cordon, elle accrocha alors fièrement l'idole à l'anneau qui ornait son haut débraillé pour lier une de ses fourrures. C'est à ce moment là qu'elle croisa le regard de Uiseann et bien qu'elle n'ait pas donné l'impression d'être très attentive ces dernières minutes, elle reprit malgré tout le file de la conversation en hochant la tête.

— Oui, Créatures noires à l'Est aussi. Tenir dehors Forêt Maison, mais c'être inquiéter. Quelques plantes et arbres malades, maintenant. Drastimatique, elle regarda Uiseann, entre la fierté de s'être souvenu du mot et le soucis de s'assurer que c'était le bon pour cette situation, oui ?

Sei s'était retrouvée mêlée à tout ça de manière fortuite, guidée jusqu'ici pour servir de témoin. Elle ne réalisait pas encore l'importance de sa présence ici, ni qu'elle pouvait représenter le peuple de Salem tout entier. Mais après tout, l'opportunité que Uiseann avait vu en elle était également une opportunité pour elle-même … car elle ignorait ce qu'il se passait vraiment, ce qu'était ces créatures, si ce n'est dangereuses et contre-nature au sens stricte du terme. Se lier avec des personnes de hauts rangs pouvait l'aider à mieux comprendre la situation … et à y remédier, car il était hors de question qu'elle reste les bras croisés à regarder sa forêt mourir. Elle était la gardienne, alors elle se battrait. S'il le fallait, elle savait qui contacter pour prévenir les hautes instances de Salem.




_________________

HaShem Boreh apprécie le geste.

HaShem Boreh

Identité
Titre :: 20
Âge:
Race:


HaShem Boreh

CHRONIQUEUR
Sam 07 Nov 2020, 13:44
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Conrad
de Faye
swgh.jpg
Identité
Titre : Roy
Age : ~52 ans
Race : Humain

Classe : Combattant
Alignement : Loyal/Bon
Localisation : Faye | Ophel

« Drastimatique en effet, répéta le Roy de Faye en se caressant le menton. Je dirais même dramatique… »

Au statut de « géant » que lui donna Sei, il avait levé le sourcil et sourit en coin. Imaginant déjà la tête de son maître des cérémonies s’il lui demandait d’ajouter ce pseudonyme devant ses nombreux prédicats. Puis, alors qu’elle levait la pièce d’échec, il fit légèrement mine de prendre la pause.

Uiseann lui expliquait les circonstances sans se démonter tandis que Conrad ne semblait pas nécessairement réagir face à la gravité. Il se montrait prévenant et paternel. De fait, être père avait été le plus grand rôle de sa vie, bien avant de celui de roy. Il savait que ce temps passerait pour un autre… C’est lorsque Sean mis en avant son expérience que le regard de Conrad se braqua sur lui, lui rappelant qui il avait en face de lui.

« Sembles-tu oublier ? Sa voix s’était faite plus grave, vibrante.

- Ces monstres sortaient des navires vague par vague, comme une nuée incessante !

Il eut un temps d’arrêt et un mouvement de tête vers sa propre épaule comme s’il avait senti une main s’y poser et il continua d’une voix plus lente mais toujours sourde.

- Les hommes tombaient, avant même que l’ennemi ne les atteignent. Putréfiés en quelques secondes. L’odeur, l’horreur… Nous ne reculions non pas par manque de courage mais parce que la mort pénétrait nos narines et embaumais nos esprits. Sans compter ceux qui se retournaient contre leur propre camp, devenus comme fous. Et nous même, qui devions nous défendre contre nos propres frères.

Les yeux émeraudes de Conrad se fixèrent à ceux, plus sombre du Prince.

- Nous ne gagnions pas. Nous ne… Gagnions pas la guerre. Nous ne l’avons jamais gagné. Un jour, alors qu’il ne restait qu’une poignée d’entre nous, ces « mages » venus d’une autre terre ont simplement sifflés leurs chiens et ils sont partis. Ils sont juste…

Conrad secoua la tête d’incompréhension.

- Partis. »

L’expérience de la première guerre avait plus que marqué beaucoup d’hommes et Conrad avait eu la chance d’être bien entouré alors. Il ne dit pas qu’eux aussi avaient bénéficié de soutiens venus d’ailleurs mais il se rappelait une chevelure brune flottante alors qu’elle chevauchait devant lui et des yeux d’azurs quand elle se tournait pour le regarder. Sa bravoure sur le champ de bataille et ses larmes quand elle imposait ses mains sur les blessés. Un chuintement à son oreille l’éveilla de sa perdition et il regarda Sei et Sean.

« Mareck est ici chez lui, Faye marchera toujours aux côtés de son frère Envel. Tu es libre ici de faire et d'aller, Sir Mendel t'accompagnera et te donnera toutes les informations nécessaires pour préparer le terrain. Vostre père et moi savions qu’ils reviendraient. Nous doutions que cette première tentative était une réelle volonté de conquête. Ils sont venus empoisonner le cœur des hommes.

Il leva un doigt vers eux pour donner du poids à ses paroles.

- Préparez-vous mes enfants car vous ne vous battrez pas sur l’habituel champ de bataille. Pas de vastes étendues et ni de voute céleste au-dessus de vos têtes. Vous devrez guerroyer…

Il se pencha et posa un doigt la poitrine du Prince Envelien.

- Contre vostre propre cœur.

Puis il fit de même avec Sei mais en désignant sa tempe.

- Et contre vos pensées. »
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Dim 08 Nov 2020, 19:15
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Rencontre
avec le Roy
Avec Sei
A l'assaut du géant de Faye

Uisean avait déjà annoncé ses intentions, et même les raisons de la venue de son frère prochainement dans la forteresse d'Ophel. Et il n'était pas le seul à avoir évoqué ces fameuse créatures noires. Sei lorsqu'elle sentit qu'il était temps d'entrer à nouveau en scène, évoqua à son tour, devant le Roy qui restait silencieux et on ne peut plus à l'écoute, la venue plus régulière de ce genre de créatures. Il lui avait d'ailleurs souri lorsqu'elle prononça le mot drastimatique, c'était presque ça mais le sens avait été saisi et c'était bien là le principal non ? Il avait donc laissé au Roy le soin de prendre le temps de réfléchir et analyser la situation, posant parfois son regard vers Mendel qui se trouvait non loin et écoutait lui aussi cette discussion en catimini.

C'est d'ailleurs à lui que le Roy s'était adressé, lui rappelant qu'il avait connu la précédente guerre, lui narrant ces nombreuses batailles qu'ils n'auraient sues remporter, la puissance de ces bêtes infâmes et leurs effets sur les soldats qui osaient leur faire face. Le Prince avait baissé presque naturellement la tête en tentant d'imaginer ce genre de combat, ces scènes de guerre et de mort qui devaient encore hanter les survivants des royaumes de Faye et d'Envel. Il redressa néanmoins le visage et plongea son regard dans celui du Roy lorsqu'il évoqua que ces créatures avaient finalement rebroussé chemin alors qu'elles étaient en supériorité et avançaient de victoires en victoires. Pourquoi un tel comportement ?

Mais avant qu'il n'ait pu reprendre la parole, le Roy annonçait d'ores et déjà que son frère, le Roy d'Envel serait le bienvenue icelieu. Cela fit sourire Sean, au moins cette partie n'aurait plus besoin d'être soulevée et c'était une bonne chose de faite. Quant à lui, il allait pouvoir suivre Sire Mendel et analyser la situation actuelle avec lui, tout en inspectant les forces armées de Faye pour mieux préparer une potentielle stratégie. Conrad avait terminé par un conseil, celui de devoir dans les temps à venir, combattre non pas contre l'ennemi mais contre leur propre coeur et contre leurs pensées. Tout en expliquant cela, il avait posé son index sur son torse, puis avait désigné Sei en pointant à la suite son doigt en direction de sa tempe. Pourquoi c'était lui le coeur et elle la tête d'abord ? Le Prince prit un petit laps de temps pour observer Sei, puis saisit assez vite le choix fait par Conrad. Inverser les rôles lui aurait probablement valu de se faire mordre le doigt par la sauvageonne après tout.



« Je vous remercie pour ces paroles. Nous tâcherons de garder cela à l'esprit. »



Il ne voulut pas revenir sur les raisons de sa venue puisqu'à nouveau, pour lui le sujet était clos, il savait ce qu'il lui restait à faire.



« Je suggère que cette discussion ne soit point évoquée en dehors de nous quatre, du moins pas avant l'arrivée officielle de la délégation Envelienne.  »



Même si cela semblait évident, et il savait pertinemment qu'il n'avait pas besoin de le préciser pour le Roy, il fallait peut être le faire pour Mendel ou pour Sei. Après tout, il suffirait qu'ils l'évoquent à une ou deux personnes, et ces personnes l'évoqueraient à leur tour à quelques autres. Autant garder ces mauvaises nouvelles entre eux jusqu'à ce qu'ils puissent oeuvrer de manière officielle avec l'arrivée de son frère le Roy d'Envel. Il reporta son attention néanmoins sur le Roy et osa quelques questions supplémentaires. Après tout, à Envel il n'avait pas eu l'occasion d'évoquer cette guerre avec grand monde, alors autant profiter de cette entrevue.



« Vous dites... Que nos ennemis avaient l'avantage, alors pourquoi sont-ils partis ? Cherchaient-ils quelque chose qu'ils auraient trouvé et emmené avec eux ? Avez vous pu en savoir davantage sur la raison de leur venue sur nos terres ? »



Il savait qu'il y avait de nombreux lettrés à Faye, et ils avaient une connaissance parfois qu'il n'y avait pas forcément à Envel, alors même s'il se doutait que ce genre de réponse n'allaient pas sortir comme ça aussi simplement, il lui semblait utile de montrer son intérêt, mais aussi son incompréhension. Après tout, comment combattre quelque chose que l'on ne connait pas et dont on ne comprend rien ? Il avait bien du y avoir quelques cadavres de ces créatures par le passé, donc quelques analyses ou études ont pu être faites. Il regarda également Sei puisqu'elle pouvait après tout en savoir plus que lui sur ce sujet. Après tout elle venait du Royaume de l'Est, alors peut être qu'ils avaient de meilleures connaissances de leur ennemi sur ces terres.




_________________
Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE] Sean10
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Mar 10 Nov 2020, 09:42
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   

Rencontre au milieu de la nuit

Sei & Ouichane & Roy








Dra-ma-tique … c'était encore pire que drastimatique ? Les incursions de ces créatures l'avaient toujours inquiété, mais elle n'avait osé imaginer que cela puisse prendre une telle ampleur. Il n'y avait pas que son territoire qui était menacé, ni même la forêt ou Salem … cela avait prit une échelle continental et peut-être même que cela s'étendait au-delà. Sei n'avait pas vraiment entendu parler de la guerre dont faisait mention le Roy, car cela ne faisait pas si longtemps qu'elle avait suffisamment d'indépendance pour franchir les frontières de Salem. Le peuple de l'Est connaissait cependant cette menace à la frontière du mythe.

Quand le Roy imposant – pas tant par sa stature que son charisme – haussa le ton, Sei leva légèrement les sourcils, renfonçant légèrement sa tête dans ses épaules, ce même réflexe qu'elle avait face à ses parents loups lorsqu'ils montraient les crocs pour la gronder. Oui, le Roy de Faye avait quelque chose du Roi loup des Sköll. Elle écouta attentivement son récit, se figurant avec précision les scènes qu'il décrivait, le dégoût et l'horreur marquant son visage avec la même intensité que si elle avait été à ses côtés face au fléaux qui s’abattait sur eux sans raison. Elle fronça légèrement les sourcils avec la même incrédulité qui avait marqués les soldats témoins de la retraite de l'ennemi pourtant si proche de la victoire et plissa légèrement les yeux, comme si elle cherchait à distinguer le visage de ces ''mages'' évoqués par le souverain guerrier. Ces mages

Sei sembla sortir de ses songes en même temps que le Roy, comme si elle s'était simplement laissée emporter par le flot des souvenirs du Géant pas si immense que ça. Elle n'avait sûrement jamais parut si sérieuse depuis sa rencontre avec Uiseann et elle garda un visage grave alors qu'elle pensait à tout ça. Elle essayait de visualiser ce dont le guerrier avait pu être témoins, comme fouillant dans ses propres souvenirs. Elle essayait de comprendre ce que les humains n'auraient pu à l'époque … Et si cela avait un rapport avec les Célestes que les Elfes priaient avec tant de ferveur ? Ces alliés qui avaient disparu avant sa naissance et dont le sommeil inquiétait de plus en plus les peuples de Salem … Cela avait peut-être un lien. C'était bien connu, ces êtres célestes, incarnation de la lumière et du bien avaient leurs contraires. Sei commença à penser que eux, humains, Elfes et loups se retrouvaient simplement au milieu d'une guerre qui les dépassait. Tout ça les dépassait, mais alors … avaient-ils seulement une chance de faire la différence ?

C'est alors qu'elle pensait à cela que le Roy leur fit une étrange prophétie. Sei croisant le regard de Uiseann, se questionnant sûrement tous deux sur le sens profond du choix de ces paroles. Uiseann semblait pourtant si raisonné et Sei agissait toujours par instinct, écoutant son cœur, elle ne s'estimait pas comme quelqu'un de particulièrement guidée par de quelconques intentions. Mais elle décida de ne pas repousser ces paroles pour autant et de les garder à l'esprit pour l'avenir. D'ailleurs, cela acheva de la convaincre à se battre coûte que coûte, que ce soit contre les Créatures Noires, contre son cœur ou ses pensées … elle ferait ce qu'il faut pour défendre les peuples de Nehem, pour défendre la vie … et peu importe si elle n'était pas en pouvoir de faire la différence, elle était prête à mourir en essayant.

Une fois de plus, on demanda à Sei de garder un secret et elle hocha la tête en guise de promesse puis Uiseann exprima quelques questions dont Sei voulait également avoir les réponses. Le prince d'Envel semblait penser, ou en tout cas supposer, que leurs ennemis s'étaient autrefois retiré de leur propre chef, par satisfaction. La façon dont le Roy avait évoqué cette histoire semblait le laisser penser … mais si il y avait autre chose ? Sei ne prétendait pas pouvoir comprendre ces créatures ni cerner les intérêts de si noirs desseins … mais tout ça pour rien ? Ce n'était pas concevable.

— ''Mage'' c'être comment ? Mage méchant, sûr ? Elle croisa à nouveau le regard de Uiseann puis du Roy, précisant alors sa pensée. Peut-être c'être aide.

Sei se souvenait des êtres que louaient les elfes, ceux qui sommeillaient depuis si longtemps … mais si leurs semblables étaient intervenus ? Peut-être que leurs ennemis n'avaient pas trouvé ce qu'ils voulaient, peut-être qu'Envel et Faye avaient simplement reçu une aide tellement inespéré et improbable qu'ils ne l'avaient même pas vu en tant que tel.




_________________
HaShem Boreh

Identité
Titre :: 20
Âge:
Race:


HaShem Boreh

CHRONIQUEUR
Jeu 12 Nov 2020, 15:58
Sujet : Re: Rencontre au milieu de la nuit [TERMINE]   
Conrad
de Faye
swgh.jpg
Identité
Titre : Roy
Age : ~52 ans
Race : Humain

Classe : Combattant
Alignement : Loyal/Bon
Localisation : Faye | Ophel

A la proposition de Uiseann que leur conversation ne soit pas ébruitée, Conrad fit un geste vague de la main pour lui signifier son accord tandis qu’il avait rejoint le fond de son siège et son bras, l’accoudoir. Il eut un sourire réconfortant pour Sei car il sentit qu’il l’avait touchée par son témoignage. Cependant le Prince avait des questions et le Roy pris le temps de les peser avant de répondre.

Il tentait de fouiller dans ses souvenirs et semblait toujours tendre l’oreille. Conrad ferma même un instant les yeux et si cela fut trop rapide pour que Sean n’en conçoive quoi que ce soit, la communion éclaire dans laquelle il entra un bref instant pu apparaitre aux yeux de la Nephiliim. Elle se révéla telle une légère auréole autour de la silhouette royale. Cela n’était pas très net mais en plus de cet éclat qui s’attacha à sa personne, si Sei se laissait à écouter les émotions de son cœur, elle sentirait que l’air s’était un peu alourdi. Le sentiment se rapprochait d’une envie irraisonnée de pleurer, une émotivité soudaine, comme un besoin de s’agenouiller pour adorer.

Puis Conrad parla à nouveau de sa voix mesurée.

« Si j’avais su la raison de leur départ, commença-t-il. Je vous l’aurais dit mais je n’en ai strictement aucune idée. Pour moi aussi cela n’a aucun sens. Si à ma connaissance ils n’ont rien trouvé ni emporté en termes d’arme ou d’objet matériel, je reste persuadé d’une chose. Ils ont appris de nous plus que nous avons appris d’eux. S’ils ont la capacité d’empoisonner l’esprit des hommes, c’est qu’en quelque sorte ils peuvent les posséder n’est-ce pas ?

Ce n’était que question rhétorique mais Cornad conclu sur le sujet :

- Il y a derrière cela un pouvoir sombre que nul ne pourrait expliquer sur Nehem. »

Il se leva enfin pour aller près d’une table étroite sur laquelle trônait quelques bouteilles et des verres alors qu’il répondait à la suite des questions de Sean.

« Il est bien des choses en effet que les Maistre du Savoir ont appris sur eux. En premier lieu quelques bribes de leur langage barbare. C’est ainsi que nous avons su qu’ils avaient été envoyés par ce qu’ils appellent une sorte « d’Empereur ». »

Conrad fit une pose et prit une bouteille reconnaissable pour le marin. Du regard il demanda à Sean s’il en souhaitait une goute. Étrangement, il ne proposa rien à Sei pour qui il versa simplement une boisson fumante et sucrée dans laquelle avait reposé des herbes. Avec une autorité toute paternelle et royale, il faisait avec elle tel qu’il l’aurait fait avec ses filles. Se faisant, il continua :

« En outre, je sais qu’à Envel vos Lettrés ont effectué des recherches non seulement sur leur langue mais aussi pratiqué des nécropsies sur des créatures. Si tu souhaites de concrètes réponses à tes questions Sean, c’est auprès d’eux qu’il faut aller se renseigner. »

Le Roy déposa la tasse au moyen de sa soucoupe devant Sei et tandis le verre contenant le liquide ambré au Maréchal avant de se servir lui-même.

« Concernant les dissections, des Soigneurs ont collaboré avec vos Mages alors peut-être que quelqu’un chez eux pourra t’apporter quelques réponses. »

Enfin, Conrad revint savoir et but une bonne rasade de l’alcool.

« Mendel peut te conduire à leur monastère si tu veux. »

La sauvageonne pris alors à son tour la parole concernant le terme que Conrad avait utilisé et le Roy chercha ses mots pour se montrer le plus compréhensible pour elle.

« Chez nous, et surtout à Envel, nous appelons « mages » les scientifiques et les gens qui connaissent beaucoup de choses. Ils passent leur temps à étudier et à rechercher des réponses dans tout. Parfois ils sont tellement intelligents qu’ils arrivent à faire des choses que nous, simples hommes de la terre, nous ne savons pas comment ils font.

Il expliquait posément et reprécisait si Sei ne comprenait pas un mot ou une expression.

- Ceux que j’ai appelé « mage » étaient nos ennemis, eux, ils ne se battaient pas. Ils restaient à distance et ils provoquaient des choses très mauvaises chez nous que nous ne comprenions pas. Ils nous faisaient du mal sans nous toucher et ils pouvaient faire des choses « impossible », en tout cas des choses que nous n’avions jamais vues avant, même les Maistre du Savoir d’Envel ne savent pas faire ça. C’est pourquoi je les appelle « mage », parce que c’est le seul nom que je connaisse pour les désigner, pour définir ce qu’ils sont.

Puis il demanda en se penchant vers Sei :

- Je ne comprends pas quand tu dis qu’ils peuvent être une « aide » ? Veux-tu savoir si nous avions reçu une aide similaire ? Penses-tu qu’il existe des gens capables de faire des choses extraordinaires aussi mais pour défendre la « vie » ? »
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: