AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Réminiscence [TERMINE]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Léonessa de Faye

Identité
Titre :: Princesse de Faye
Âge: 19 ans
Race: Nephiliim


Léonessa de Faye

Ecuyer
Lun 12 Oct 2020, 14:37
Sujet : Re: Réminiscence [TERMINE]   
RéminiscenceAvec Sei & Léonessa
« L'amitié véritable épanouit l'âme et l'oriente vers le zénith
avec la force inexorable du soleil sur un champ de tournesols. »

C’était comme si le temps s’était suspendu autour d’eux. Seuls les couinements des louveteaux trahissaient qu’il se passait quelque chose. Léonessa n’entendait plus le bruissement des feuillages, toute concentrée sur la respiration du petit être qui se frottait maintenant dans la chaleur de sa tunique. La conclusion de Sei ne fit que ralentir cette ambiance entre deux vies, car de fait il s’agissait bien de sauver deux petites vies bien fragiles.

- Pas chez moi, répondit Léonessa en secouant la tête à la négative. Mais il y a un village non loin où il y a tout ce qu’il faut. J’y serai bien accueillie.

Elle était de fait à plusieurs heures d’Ophel et elle ne savait depuis quand les petits loup n’avaient pas été nourris. Il valait mieux prendre ses quartiers au bourg le temps que les petits reprennent un peu de force. Léo était persuadée que cela pouvait fonctionner, les nouveaux nées pouvaient se montrer plus robustes qu’ils n’en avaient l’air.

Léonessa releva la tête lorsqu’elle entendit Fay gronder et hochât tristement la tête lorsque Sei lui en expliqua la raison. Puis cette dernière se mit a faire quelque chose qui attira le regard de la jeune princesse. Son corps se tendit au fur et à mesure que la sauvageonne s’attelait à la tâche et son regard s’agrandissait de même avant qu’elle ne fronce les sourcils d’incompréhension.

Les bourgeons et les fleurs ne rassurèrent pas Léonessa au premier abord qui voyait en cela une magie profane. Dans sa tête beaucoup de choses se passaient. D’abord la crainte et le rejet qu’une telle chose puisse exister. Le peuple Faye n’était pas très ouvert d’esprit et s’ils accueillaient chaleureusement les étrangers, ils n’appréciaient généralement par l’étrangeté en elle-même. En revanche, un autre sentiment pris le dessus en elle. La curiosité mêlée au respect qu’elle ressentait déjà pour Sei.

Certes les soigneurs de Faye étaient connus pour leur savoir surnaturel mais leur cercle était tellement secret et surtout ancestrale que cela passait inaperçu au sein de la population. Ainsi Léonessa réussit à se convaincre au bout de quelques minutes que Sei était une sorte de druide comme les frères soigneurs, qui usaient de la force naturelle de la faune et de la flore. Ainsi son admiration pour elle grandit plus encore et même si elle demeurait mal à l’aise avec cela, elle osa une question :

- Co… Comment fais-tu c’la ? bégaya-t-elle en imitant le geste que Sei avait effectué au-dessus de la louve.

Alors qu’elle attendait la réponse, elle accepta la peau sans rechigner comprenant le geste et l’explication. Elle y enveloppa les deux louveteaux qui malgré leur jeune âge faisaient déjà la taille de deux petits chats. Léonessa poussa un très long et fort sifflement destiné à Ébène. Léo savait ainsi qu’elle pourrait la retrouver au prochain embranchement.

Léonessa plongea son regard dans celui de Sei, lui transmettant sans paroles combien elle aurait voulu rester auprès d’elle plus longtemps.

- D’où viens-tu ? Demanda-t-elle dans un souffle, le regard triste. Où pourrais-je à nouveau te rencontrer ?



_________________
Réminiscence [TERMINE] - Page 2 Lzoone11
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Lun 12 Oct 2020, 15:02
Sujet : Re: Réminiscence [TERMINE]   

Reminiscence

Sei & Demême






Lorsque la jeune princesse évoqua un village, Sei pencha légèrement la tête sur le côté, pas parce qu'elle n'avait pas compris, mais parce qu'elle voulait être sûre qu'il n'y aurait pas de problème. La première fois qu'elle s'était approchée d'un village humain – malgré que Fay et les autres membres de sa meute le lui ai fortement déconseillé – cela s'était plutôt mal passé, pire encore lorsque son petit frère, qui veillait sur elle de loin, était venu la chercher en la pensant en danger. Elle avait à d'autres reprises essayé de se mêler aux humains avec les loups, certains villages plongés dans la culture druidique les acceptaient, mais plus elle se rendait vers l'ouest ou le sud, plus il était difficile de les faire accepter. Les gens avaient peur des loups sans savoir qu'eux-même avaient peur d'eux …

Elle acquiesça finalement d'un signe de tête, choisissant de faire confiance à cette nouvelle amie qui semblait réellement vouloir sauver ces jeunes loups.

Elle pencha à nouveau la tête devant l'étonnement de Demême face à son don que Sei considérait comme naturel, ne comprenant donc pas pourquoi elle était si surprise. Elle resta calme, car elle avait appris que la surprise et l'étonnement n'était parfois qu'à un pas de la peur et de la haine. Elle la sentit un peu inquiète, comme lorsque des villageois regardaient Fay en se demandant s'il était totalement sauvage ou domestiqué.

— Juste rendre à Terre-mère.

En grandissant dans le respect de la nature, Sei et les siens considéraient cette planète comme leur mère, elle était, avec le ciel et l'air, la seule chose que tous les êtres vivants avaient en commun et partageaient tous ensemble. La terre était ce qui les unissaient tous, chaque être vient de la terre et y retourne à sa mort pour la nourrir et favoriser de nouvelles vies.

Malgré l'appréhension qui avait commencé à envahir la jeune femme de Faye, il n'y eut aucune crise de panique, pas de rejet … juste de la curiosité. Sei lui sourit alors qu'elle enveloppait avec précaution les louveteaux dans la fourrure de leur mère, croisant à nouveau son regard. Elle espérait qu'elle n'aurait pas peur d'elle à présent … Alors elle s'efforça de paraître la plus sympathique possible. Elle fut rassurée par la question de son amie qui allait apparemment bien le rester.

— Loin à l'Est, grande forêt. Elle montra du doigt l'amulette qu'elle lui avait offerte. Garde-bien cadeau, avoir aide dans ma forêt avec et pouvoir rentrer pour voir Sei. Sei aussi revenir, Ophel, ta maison ?

Fay s'approcha tout près d'elle, faisant glisser sa tête sous son bras et qu'elle lui caressa donc tranquillement. L'imposant loup noir semblait ne plus pouvoir quitter la jeune femme et les deux louveteaux de ses yeux argentés comme la lune.

— Sei et Fay pas partir tout de suite. Tu as aidé à trouver louve, donc Sei aider à parler avec Ébène. Promesse.

C'est le marché qu'elles avaient concluent avant de partir à la recherche de la louve et Sei comptait bien s'y tenir, surtout que Demême s'engageait à bien plus finalement …. Prendre soin de ces petits loups n'étaient pas rien, la jeune sauvageonne lui devait bien ça. Elle l'accompagna donc jusqu'au sentier et demanda à Demême de laisser les louveteaux un instant – Fay s'en occuperait. Sei s'approcha de la jument et lui caressa doucement le museau avec ce même sourire doux emprunt d’innocence qu'elle arborait souvent lorsqu'elle découvrait quelque chose ou quelqu'un.

— Loups, poneys, chats … beaucoup expriment avec oreilles, elle montra les oreilles de la jument qui eurent un léger mouvement, et queue, celle d’Ébène foutait l'air. Mais long à apprendre.

C'est alors que Sei prit doucement la main de sa nouvelle amie pour la poser à son tour sur le museau de la jument. Elle se concentra un instant, dans un premier temps pour essayer de ressentir un peu mieux l'essence de Demême et elle fut un peu surprise de sentir quelque chose d'assez familier … Il y avait quelque chose dans son sang qui n'était pas si loin du sien. Elle n'avait jamais ressentit ça chez un être humain avant. Cela allait faciliter les choses ! Elle plongea un instant son regard dans le sien, essayant de savoir si elle aussi avait ressentit cette proximité, cette similarité dans leur sang …

— Ferme yeux, concentrer sur Ébène. Elle parlait doucement. Juste écouter le vent, danse des feuilles d'arbre … Sentir chaleur d’Ébène, sang d'Ébène … vie.

Sei avait fermé les yeux aussi, sa main posée sur celle de son amie, elle-même posé directement contre le museau de la jument qui semblait très calme pour se prêter au jeu. Elle plongea son esprit dans le sien et tenta de la guider jusqu'à celui d’Ébène … Cela devrait lui permettre de ressentir une part des sentiments de la jument, comprendre en partie sa volonté, ses besoins … ce n'était pas un degré de communication comme celle dont Sei usait chaque jour avec ses proches ou son frère, cela demandait beaucoup plus d'expérience … mais ce qu'elle avait sentit en cette princesse de Faye allait sûrement lui permettre de garder un lien privilégié avec sa jument, même après son départ pour sa forêt natale. Avec un peu d'application, elle serait capable de capter des sentiments ou des ressentis simples comme « faim » « peur » « bonheur » « colère ».



_________________
Léonessa de Faye

Identité
Titre :: Princesse de Faye
Âge: 19 ans
Race: Nephiliim


Léonessa de Faye

Ecuyer
Lun 12 Oct 2020, 15:05
Sujet : Re: Réminiscence [TERMINE]   
RéminiscenceAvec Sei & Léonessa
« L'amitié véritable épanouit l'âme et l'oriente vers le zénith
avec la force inexorable du soleil sur un champ de tournesols. »

L’hésitation de Sei concernant ledit village ne surprit pas Léonessa et elle le comprenait aisément. Les cités et particulièrement celles du royaume ne voyaient pas de bon œil les loups et toutes les races prédatrices inerrantes aux terres sauvages et pour cause… Les Faye étaient des éleveurs de brebis. Ici, le métier le plus rependu était celui de berger et même dans les endroits les plus isolés, l’on trouvait des bergeries. Le souci principal de ces petites gens étaient de protéger leur gagne-pain tandis que les loups étaient poussés par leur besoin de survit et attirés par des proies faciles. C’est pourquoi, la princesse remercia en silence Sei qui lui fit confiance en ne s’opposant pas à son projet. Le statut de Léonessa les protègerait de fait des récriminations des paysans et surtout lui donnait droit à quelques excentricités.

Elle fit un pas pour passer au-delà d’une racine, faisant mine de s’éloigner un peu quand Sei lui apprit d’où elle venait en désignant l’amulette. Ainsi, la petite louve venait de l’Est, information que Léonessa encra dans son esprit. Elle sentait qu’il y avait là une donnée des plus essentielle à retenir. Elle acquiesça quand elle lui demanda si elle venait d’Ophel. Léo hésita à lui dire qu’elle en était la princesse mais décida de se taire, elle ne voulait pas que cela intervienne dans cette nouvelle relation et garder cet aspect spontané de leur rencontre.

Ainsi Léonessa suivit sagement Sei et Faye en faisant bien attention à ne pas trébucher. Obéissant à Sei, elle déposa les louveteaux près de Fay lorsqu’ils retrouvèrent Ébène et se rapprocha de la jument et de la louve. Elle se laissa faire, complètement confiante mais ne ressenti rien de particulier lorsque Sei lui prit la main pour la poser sur l’animal. Elle sentait la rugueur humide du museau d’Ébène, son souffle tout proche et un lien qui semblait presque palpable entre elles. Léonessa se focalisait sur la respiration régulière de sa monture quand elle s’aperçut que Sei la regardait avec attention. Ses grands yeux verdoyants s’assombrirent tandis qu’un sentiment étrange s’envahissait.

Une émotion inhabituelle qui la mettait mal à l’aise par sa force. Léonessa n’avait plus rien ressenti de particulier depuis son enfance, elle s’était fermée depuis longtemps à la vie et cette transparence lui convenait au point qu’elle pensait avoir le cœur aussi froid que la pierre. La piqure de rappel de son cœur se fit sentir dans son bras jusque dans sa main. La jeune fille ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais l’ordre de la petite Sei la lui fit refermer. Alors elle obéit à nouveau et ferma les yeux. Le picotement se fit plus appuyé et Léonessa ressentit de fait la vie à la fois d’Ebène mais de Fay et son instinct protecteur. Le grouillement de la terre sous ses pieds, le glatissement lointain dans le ciel et tout proche, le battement fragile des deux coeurs des louveteaux. Puis soudain elle senti Sei, c’était comme si elle la voyait, mieux encore qu’avec ses yeux.

Le premier réflexe de Léonessa fut de reculer de façon psychologique mais elle se sentit retenir par une profonde douceur. Une main délicate qui touchait son esprit et la guidait. Léonessa avança dans les méandres des sensations et de la compréhension partielle qu’elle en avait, tâtonnant et effrayée. Même si la confiance qu’elle plaçait en Sei l’apaisait un peu, son rythme cardiaque demeurait rapide. Au fur et à mesure, elle commença à réaliser quelque chose. Tout ce qu’elle ressentait n’était pas sien et bientôt elle délia quelques éléments et reconnu l’esprit d’Ebène ou plutôt son état d’esprit. Plus Léonessa calmait sa peur et taisait sa propre conscience et plus elle pouvait traduire les sombres messages, comme sortant les mots les uns après les autres de la boue. Elle n'avait pas conscience qu'elle transmettait aussi dans l'autre sens, à la fois à Ebène qui se faisait tendresse vis à vis de la peur de Léo et à Sei a qui elle ouvrait son esprit, ses souvenirs et ses traumatismes.

Fatiguée par cette expérience, Léonessa s’affaissa quelque peu contre Ebène et rouvrant les yeux, elle dit faiblement :

- J’ai compris.

De fait, elle avait compris que le monde n’était pas tel qu’elle le croyait être, que son ignorance avait la profondeur de l’abîme et elle acceptait cela.




_________________
Réminiscence [TERMINE] - Page 2 Lzoone11


Dernière édition par Léonessa de Faye le Mar 13 Oct 2020, 17:14, édité 1 fois
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Lun 12 Oct 2020, 15:09
Sujet : Re: Réminiscence [TERMINE]   

Reminiscence

Sei & Demême






Sei pouvait maintenant le sentir, l'esprit de sa nouvelle amie était en proie aux doutes et à la crainte, une crainte que sa culture avait sûrement encré en elle à l'égard de l'inconnu, de l'étrange. Il y avait cependant une grande bonté en elle et cela l'aida à ouvrir son esprit à ce qu'elle avait pu apprendre à repousser. Afin de faire patte blanche, Sei avait totalement ouvert son esprit à son amie pour lui montrer qu'elle n'avait rien à lui cacher, elle pouvait venir y voir ce qu'elle voulait, mais elle ne chercha pas non plus à attirer plus que ça son attention dessus, son but principal était surtout qu'elle se lie à Ébène en priorité. Ayant elle-même accès à une part de son esprit pendant un moment, elle constata que les préoccupations de la jeune femme joliment habillée étaient grandes, elle avait l'air d'avoir énormément de responsabilités sans que Sei ne puisse vraiment savoir de quoi il s'agissait exactement. Demême devait être importante, avec des devoirs importants … c'était tout ce qu'elle savait.

Le voyage spirituel semblait avoir épuisé la jeune princesse anonyme, mais elle confirma en même temps que cette expérience avait porté ses fruits. Sei lui adressa un de ses sourires doux et rassurant qui lui allaient si bien et caressa doucement le large cou de la jument qui était restée calme et se contentait de fouetter l'air avec sa queue pour manifester son enthousiasme.

— Repos maintenant, tout aller bien. Tenta-t-elle pour la rassurer avec au hochement de tête confiant.

Elle se rapprocha ensuite des louveteaux pour les caresser et toucher leur museau de son nez. Elle leur souhaitait toute la chance possible dans l'avenir, qu'ils grandissent heureux, qu'ils deviennent forts et veillent l'un sur l'autre ainsi que sur Demême … Un jour ils se reverront, elle en était convaincue. Elle se redressa et grimpa sur le dos de Fay qui l'avait rejoint.

— Nous revoir ensemble, un jour … prendre soin de tous, d'accord ?



_________________
Léonessa de Faye

Identité
Titre :: Princesse de Faye
Âge: 19 ans
Race: Nephiliim


Léonessa de Faye

Ecuyer
Lun 19 Oct 2020, 20:08
Sujet : Re: Réminiscence [TERMINE]   
RéminiscenceAvec Sei & Léonessa
« L'amitié véritable épanouit l'âme et l'oriente vers le zénith
avec la force inexorable du soleil sur un champ de tournesols. »

Léonessa était remontée sur sa jument, aidée de Sei qui avait placé les louveteaux dans son giron. La princesse des loups était aussi retournée vers son propre loup géant et lui faisait ses adieux.

- Nous revoir ensemble, un jour … prendre soin de tous, d'accord ?

Avec Sei c’était comme si toute la forêt, ses peuples et sa vie lui disait au revoir. La grande brune hochât de la tête alors qu’elle rassemblait ses jupes autour d’elle puis leva la tête, prenant son courage pour regarder une dernière fois la sauvageonne dans les yeux. Elle y lu l’espoir, la confiance et la même difficulté à se séparer. La jeune fille sourit plus rassérénée sur l’avenir et avec une assurance nouvelle.

- Tu as ma parole, je veillerai sur eux.

C’est alors qu’Ebène se détourna aussi lentement que possible. Léonessa garda ses yeux attachés à Sei et Fay aussi longtemps qu’elle le pu puis resserra son étreinte sur les petits loups. Ils retrouvèrent le chemin principal et ne tardèrent pas à déboucher sur la vallée.
Finalement, ils firent le trajet direct jusqu’au premier village, si ce n’est quasiment le seul de la région qui faisait en réalité parti de la forteresse de Yerusha. Lorsqu’elle dévoila le contenu qu’elle cachait dans les replis de sa jupe, le vieil intendant avait quelque peu grogné mais le lait attendu n’avait guère tardé à arriver.

Avec le temps et un sévère dressage, autant des loups que de l’entourage proche de Léonessa, les gens se firent aux deux créatures. En réalité, ils n’avaient leur place à la forteresse. C’est en tant que Oona qu’elle les avait apportés à l’Ordre. L’un des mâles, au pelage le plus blanc, fut offert à sa sœur d’arme Coulma et elle l’appela Perce-neige, tandis qu’elle se garda le grison qu’elle nomma Dílis.

Ainsi les deux louveteaux purent grandir l’un auprès dans un contexte martial qui facilita leur intégration. Si le fait qu’il soient jeune à leur arrivée, n’empêcha guère que quelques-uns élèvent la voix à leur encontre, on s’habitua malgré tout assez vite à eux présence. D’autant plus qu’ils étaient d’une obéissance sans faille aux deux jeunes filles et qu’ils se révélaient de très bons chasseurs lorsque les aspirants partaient en bivouac.

Perce-neige ne fut jamais un leader né mais il était doté d’un tempérament joueur qui lui attira parfois quelques ennuis. Néanmoins, il possédait des talents de pisteur hors normes et pouvait devenir un redoutable adversaire une fois le combat engagé.

Dílis était doux et calme à l’image de sa maîtresse, même plutôt solitaire, il pouvait disparaitre en forêt plusieurs jours. Cependant, il pouvait tout autant coller aux basques de Léonessa parfois. Elle avait souvent la nette impression qu’il était quelque part à la surveiller même si elle ne le voyait pas. Il avait enfin ce talent de détecter le danger bien avant qu’il n’arrive et la princesse lui vouait une confiance sans limite.



Réminiscence [TERMINE] - Page 2 Ntmm Réminiscence [TERMINE] - Page 2 Dqnq



_________________
Réminiscence [TERMINE] - Page 2 Lzoone11
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: