AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Dessine-moi du jambon [TERMINE]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Dim 11 Oct 2020, 10:54
Sujet : Dessine-moi du jambon [TERMINE]   

Dessine-moi du jambon

Sei & Ouichane






Voyager était généralement un plaisir pour la jeune femme-louve curieuse de tout, mais elle n'aimait pas trop quitter sa forêt ces derniers temps … quelque chose de mauvais flottait dans l'air, juste aux frontières et une menace planait comme une ombre sur les terres de l'est. Elle se faisait un devoir de veiller et de protéger sa forêt bien aimé, mais protéger les habitants qui y vivaient impliquait quelques déplacements. Au cours des voyages de ces dernières années, Sei avait cumulé une collection assez conséquente de plantes médicinales en tout genre, mais une partie de son jardin « exotique » avait été saccagé par de jeunes furets fougueux et inconscients qu'elle avait sévèrement grondé. Certaines de ces plantes perdues étaient particulièrement efficaces contre les maladies « urbaines » que des animaux pouvaient attraper et partager après avoir un peu trop grignoté les déchets des humains, alors Sei avait décidé de partir assez vite pour faire le plein de ces plantes précieuses.
C'est ce qui l'amena au nord des terres de Faye qui était le meilleur endroit pour trouver ce qu'elle cherchait en cette saison. Accompagnée de son fidèle petit frère, cet immense loup noir qui la portait bien souvent sur son dos, elle avait traversé forêts, plaines et frontières, armée de sa guisarme et de son arc en bois rare.

Ils avaient beaucoup marché et Sei avait voulu entamer les recherches le plus vite possible, elle s'inquiétait beaucoup pour la forêt. Le jour de leur arrivée dans la région des plantes tant convoité, Sei ne trouva que quelques exemplaires des racines qui figuraient sur sa liste, mais c'était un bon début … Et ils avaient besoin de se reposer. Elle laissa à Fay l'occasion de prendre une bonne nuit de sommeil, car il était toujours grognon quand il ne dormait pas assez, puis ils reprirent les recherches dès le lendemain. La besace de la jeune sauvageonne se remplissait difficilement, les plantes se faisaient beaucoup plus rares que ce qu'elle aurait pensé … cela n'était pas pour la rassurer sur la mauvaise intuition qu'elle avait depuis quelques jours …

Au crépuscule, Fay décida d'aller chasser le repas pendant qu'elle allait prendre son bain dans un lac du coin. Elle se lava le corps et les cheveux à l'aide de quelques lotions de sa confection à base de fleurs et de miel et en profita pour nettoyer ses vêtements également. Une fois sèches, elle embaumait un très doux parfum fleuri et de sève de pin. Ils se contentèrent d'un repas assez frugale et Sei laissa la viande à son frère pour se rabattre sur des baies et une soupe d'ortie et de racine … mais c'était un peu trop frugale.
La nuit était déjà tombée quand ils se mirent en quête d'un endroit sûr pour dormir, en chemin, la jeune-femme vit les oreilles de son frère se dresser sur sa tête et il porta son attention un peu plus loin vers le sud ouest. Elle l'interrogea et se concentra un peu plus son odorat … oui … Elle pouvait le sentir aussi … une délicieuse odeur de viande grillée !
Curieuse et attirée par l'odeur de la nourriture, elle décida de s'approcher de ce camp potentiel avec son frère. Tapis dans la noirceur de la végétation, ils ne tardèrent pas à repérer le feu de camp et les tentes … Des humains. Des humains qui n'avaient pas l'air du coin à en juger par leurs vêtements ! Et des humains armés …
Ils n'étaient pas beaucoup, mais plutôt attentifs … Sei essaya de faire partir son petit frère, mais ce dernier ne pouvait plus quitter des yeux la viande qui était en train de cuir …

— Tu sais que pour prendre, il faut donner. Sermonna-t-elle. C'est une règle qu'elle avait appris à ses dépends ! Mais Fay avait du mal à comprendre ça …

Elle continua d'observer un moment, elle essayait de comprendre les intentions de ces personnes, si ils étaient hostiles ou non .. Mais lorsqu'un homme s'éloigna en signalant qu'il allait, je cite « pisser » - mot que Sei ne comprit pas – Fay s'aventura vers le camp et plus précisément vers la nourriture. Elle tenta de l'attraper, mais il fut bien trop agile et il s'approchait maintenant de la viande en train de cuir …

— Fay, non ! Tenta-t-elle discrètement.



_________________


Dernière édition par Sei le Dim 01 Nov 2020, 21:59, édité 1 fois
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Dim 11 Oct 2020, 16:40
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   
Dessine moi
du jambon
Avec Sei
Une tête de loup en trophée ?

Le frère du Roy d'Envel pouvait s'apparenter, sur un échiquier, à un fou solitaire. Dès lors qu'il fut question d'envoyer une délégation au sein du Royaume de Faye pour y trouver un allié de poids, il profita des longs préparatifs de son frère et de sa garde rapprochée pour partir de son côté, simplement accompagné de quelques gardes triés sur la volée. Ses ambitions ? Arriver sur place avant les autres et aplanir le chemin de son frère en quelque sorte. Il était doué dans ce rôle. Rester inactif et dans la masse, ce n'était pas fait pour lui. Il avait besoin d'une certaine liberté d'action, osant se permettre à l'abri des regards absolument tout ce qui s'avérait nécessaire pour que son frère n'ait point d'embûches durant son parcours. Il s'était fait une ligne de conduite depuis son sacrement : être là pour lui et faire en sorte que son règne soit le moins difficile pour lui.

Son frère avait clairement été fait pour porter la couronne du royaume d'Envel. Bon, attentionné avec son peuple, sa famille, il avait une certaine ligne de conduite qui l'empêchait de sombrer tandis que lui, flirtait avec cette ligne à de nombreuses reprises. Non, il n'y avait clairement pas d'envie, de jalousie. Il était lumière, et lui se contentait de jouer son ombre, toujours attaché au Roy, de sorte que l'ombre ne s'en éloigne jamais trop. Ainsi, il partirent à cheval avec quelques provisions, le minimum vital, quelques vêtements de rechange, et surtout leurs meilleures armes, ça il n'était pas question de lésiner sur la qualité de ce qui préservait leur vie.

Ils avancèrent de longues journées durant, traversant le Royaume d'Envel, empruntant les chemins les moins fréquentés, longeant les forêts, sa mission qu'il s'était assignée n'avait rien d'officiel, il n'avait alors aucun intérêt que le bruit de son arrivée le précède à Faye. Après quelques jours, ils s'arrêtèrent non loin de la frontière nord de Faye, le jour s'assombrissait lentement et il était temps de prendre une pause et un repos qui s'avérait bien mérité. Les gardes avaient dès l'ordre donné, entamé à bâtir un campement, montant quelques tentes pour les uns, allumant un feu pour d'autres, tandis que Uiseann, accompagné d'un autre garde s'occupait de partir aux alentours du campement pour connaître ce qui les entourait : présence d'un point d'eau, les coins potentiels où ils pourraient trouver du gibier, s'ils voyaient des habitations ou autre cabane annonçant la présence d'une vie humaine à cet endroit. Il se devait de savoir, les routes n'étaient pas toutes sûres, ni fiables, ainsi il se devait de vérifier que l'endroit pouvait être sûr.

Le campement avait clairement bien avancé quand il fut de retour, et déjà grillait au dessus du feu de camp, une carcasse de lapin que l'un des gardes avait réussi à attraper. Mais pourtant en se rapprochant, Sean ne put que constater que trois gardes, épée à la main, se tenaient en garde face au feu, observant un peu plus loin. Trois pour faire face à ce qui s'apparentait à un danger de faible envergure, les autres continuaient de monter les tentes, et un semblait s'être isolé un peu plus loin pour des besoins tout ce qu'il y avait de plus naturel. Rapidement, il dégaina à son tour son épée, puis s'avança aux cotés de ses gardes avant de voir ce à quoi ils faisaient face. Un loup !? Ici ? D'abord dubitatif, puis un sourire finit par naître sur le coin de ses lèvres.


« Tu as faim peut être ? Sache que si tes crocs ou tes griffes touchent à l'un d'entre nous, je te fais la promesse de te changer en une descente de lit que j'offrirai au Roy de Faye. »


D'un coup d'épée il trancha une des pattes du lapin qui cuisait, puis l'embrocha au bout de son arme pour la balancer au loup. Il aurait clairement pu lancer l'attaque, profiter de cette opportunité pour arriver avec un présent, mais finalement, les loups n'étaient ils pas eux aussi cette part d'ombre des forêts ? Ainsi, il opta pour lui donner une chance de survivre à cette rencontre. Pas un seul de ses gardes ne donna l'assaut, tous attendaient les ordres de leur chef et s'y tenaient au péril de leur vie. Il n'y aura plus de viande pour tous par contre, ils devront pour les uns repartir en quête d'un autre repas. Mais pour l'heure, il ne bougea pas, sans geste brusque attentif aux moindres mouvements de la créature. Le garde parti pisser profita de cet instant pour revenir, et dès la situation connue, attrapa son arc et pointa le loup en bandant son arc. Sean leva la main à plat en l'air, ordre significatif d'attendre son ordre avant de tirer. Les autres soldats ne cherchèrent pas à encercler le loup non, ils se postèrent chacun à un endroit bien spécifique pour l'obliger à prendre une seule direction, celle de la forêt, se positionnant en arc de cercle d'un rayon d'environ cinq mètres avec le loup comme point central.





_________________
Dessine-moi du jambon [TERMINE] Sean10


Dernière édition par Uiseann d'Envel le Lun 12 Oct 2020, 18:41, édité 1 fois
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Dim 11 Oct 2020, 16:53
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   

Dessine-moi du jambon

Sei & Ouichane








Le loup noir – qui était sûrement bien plus imposant que ceux que connaissaient les habitants du sud et de l'ouest – s'approchait prudemment de l'objet de ses désirs, se faisant inévitablement remarquer part les hommes du campements malgré la légèreté de ses pas. Inquiète, Sei entreprit de grimper discrètement dans un arbre qui surplombait la scène afin d'avoir un meilleur angle de vue et d'action. C'est en arrivant là-haut qu'elle remarqua qu'un autre homme arrivait, mieux habillé que les autres, il était sûrement le chef de cette meute – elle avait remarqué que c'était souvent comme ça chez les humains : l'autorité d'un individu était proportionnel à la qualité de ses vêtements. Cet homme semblait vouloir protéger les siens, de toute évidence et son évocation de « Faye » de lui échappa pas. Le souvenir de celle qui lui avait appris le nom de ces terres lui revint un instant … Elle portait toujours sa cape, d'ailleurs, elle était bien abîmée aujourd'hui. Est-ce qu'il la connaissait ?

Les oreilles de Fay étaient couchées sur sa tête, il observait ces humains avec méfiances, montrant les crocs et émettant un grondement léger et continue en guise d'avertissement. Le loup se crispa un peu plus lorsque le supposé chef du groupe leva son arme, Sei s'était apprêtée à jeter sa lance sur lui, mais elle remarqua bien vite qu'il se contentait de couper un bout de viande pour l'envoyer au loup gourmand – car il était bien là par gourmandise !
C'est en voyant l'homme partit « pisser » - et quoi que cela implique, cela ne devait donc pas être long, d'après Sei – encocher une flèche qu'elle sauta finalement de son perchoir pour atterrir souplement devant son petit-frère loup ; guisarme en main, jambe légèrement fléchies pour s'assurer un bon appuis. L'homme qu'elle estimait être le chef leva la main à ce moment là et tous les membres de sa meute – troupeau ? Elle ne savait jamais comment désigner les groupes d'humains – baissèrent leurs armes. Elle les observa un moment en silence alors que Fay se contentait de renifler puis de grignoter le morceau de viande qu'on lui avait cordialement cédé. Sei lui lança d'ailleurs un regard exaspéré que le loup ignora en espérant que cela lui éviterait des remontrances. Non, non, il ne perdait rien pour attendre !

Reportant rapidement son regard sur les humains qui lui faisaient face, Sei leva une main doucement, elle avait appris que cela faisait guise de signe de paix dans leur culture. Elle se redressa lentement, abandonnant prudemment sa posture défensive, ne tenant plus sa lance que d'une main.

— Paix … Dit-elle doucement avant de chercher quelque chose dans la sacoche qui était accroché au niveau de sa cuisse.
— Donner en échange. Dit-elle en tendant une sorte de petite bourse faite de feuille et qui renfermait un baume cicatrisant de sa confection …
— Fay aussi donner en échange. Dit-elle d'un ton autoritaire à l'intention de loup qui avait déjà englouti le morceau de lapin. Le loup se lécha les babines puis couru dans l'ombre de la forêt derrière eux pour en rapporter un bout de bois qu'il déposa aux pieds des humains.

Ils avaient quand même eu pas mal de chance de tomber sur des gens qui n'étaient finalement peut-être pas aussi belliqueux qu'ils en avaient l'air. La plupart des humains réagissaient assez mal à l'incursion d'un loup sur leur domaine, mais le chef de cette harde – elle ne savait toujours pas comment qualifier leur groupe – avait eu assez de compassion et de générosité pour partager leur mince butin de chasse avec un loup gourmand. Elle espérait que l'échange apaiserait les dernières tensions, elle voulait montrer ainsi qu'ils connaissaient leurs codes et qu'ils leur été reconnaissants pour leur don et leur tolérance. Enfin, elle l'était … Fay, lui, s'en fichait un peu, il se contentait de faire ce que lui disait sa sœur pour ne pas trop se faire gronder. Il y comprenait encore moins que Sei au sujet des coutumes des humains. Il avait bien remarqué que certains humains étaient capables d'échanger de petits bouts de métal argentés ou dorés contre de grosses pièces de viandes, alors avec le bout de bois qu'il venait de rapporter, ils auraient forcément leur compte !



_________________
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Dim 11 Oct 2020, 17:13
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   
Dessine moi
du jambon
Avec Sei
Une tête de loup en trophée ?

Lorsqu'une jeune femme armée d'une lance entra dans le champ de vision de Sean, il sentit ses muscles se raidir dans son corps, comme s'ils s'apprêtaient à vouloir bouger sa carcasse en quasi autonomie. Mais elle eut la bonne idée de lever elle également la main en l'air et de leur donner ses intentions... Paix... Il fronça un instant les sourcils en la détaillant quelques secondes. Aucune crainte de sa part de se tenir aux cotés du loup, sa tenue n'était clairement pas celle des femmes d'Envel, et de ses souvenirs, ça ne ressemblait pas non plus à ce qu'on pouvait porter à Faye. Au fur et à mesure de ses paroles, le frère du Roi d'Envel fit signe aux autres soldats de ranger leurs armes tout simplement. Ce qui pouvait être une menace n'en était pas une visiblement.

Les gardes s'étaient eux aussi détendus dans leurs statures, ils jetaient des coups d'oeil en direction de leur chef, en quête d'un ordre quelconque : attaquer ? Non, l'ordre fut simplement de retourner vaquer à leurs occupations comme si tout était parfaitement normal. Ainsi, les uns après les autres, les soldats se remettaient à leur tâche première : s'occuper du campement, inspecter les alentours, bref tout ce qu'il y avait à faire pour assurer une nuit convenable à l'ensemble du groupe. La jeune femme semblait vouloir offrir quelque chose au groupe en échange de ce morceau de viande offert au loup. Sean rangea son épée dans son fourreau et inclina légèrement la tête pour la saluer avant de s'en rapprocher de quelques pas.



« Qui êtes vous ? Et que voulez vous ? »



Deux questions toute simple qui trottaient dans la tête de Sean depuis un moment. C'est à peu près à cet instant que le loup s'éclipsa le temps de trouver un morceau de bois et le rapporter, le lâchant à coté de la carcasse qui avait été finement nettoyée par ce dernier. Sean regarda alors le morceau de bois, puis le loup, puis jeta un oeil en direction de la femme, intrigué, puis lui demanda.



« Il demande à jouer ? Nous devons lui lancer le morceau de bois ? »



Ce n'était pas vraiment un chien donc... Il n'était pas vraiment sûr du comportement qui était attendu suite à ce... don qu'il leur faisait en quelque sorte. Il se tourna vers un garde à nouveau en lui faisant un signe de tête, le garde qui avait cette spécialité de traquer les diverses proies ou personnes qu'ils devaient retrouver, mais à ce signe, il comprit assez vite qu'il était simplement envoyé récupérer de la nourriture pour le groupe. Reportant son attention sur la femme, il reprit.



« Qu'est-ce ? »



Il désigna d'un signe de tête la bourse d'herbes qu'elle avait proposé en échange de la viande.



« Je pense que vous avez beaucoup à raconter n'est ce pas ? Que diriez vous de nous faire l'honneur de votre présence parmi nous ce soir ? »



Evidemment, Sean avait derrière la tête l'idée d'en savoir plus sur cette femme et son... animal de compagnie ? Ce n'était pas anodin, ni tous les jours que l'on faisait pareille rencontre. Et si près des terres de l'Est, elle détenait peut être quelques informations qui pourraient s'avérer intéressantes qui sait.





_________________
Dessine-moi du jambon [TERMINE] Sean10


Dernière édition par Uiseann d'Envel le Lun 12 Oct 2020, 18:41, édité 2 fois
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Dim 11 Oct 2020, 17:25
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   

Dessine-moi du jambon

Sei & Ouichane








Le ban d'humain se dispersa finalement tranquillement, confirmant à Sei que ses signes de paix avaient bien été reçus et compris. Soulagée, elle planta sa guisarme à côté d'elle, le visage souriant et plutôt confiant. A côté d'elle, Fay venait de s'asseoir tranquillement avec un air que l'on jugerait particulièrement impérieux.

— Je s'appelle Sei, dit-elle en posant une main contre sa poitrine, et le s'appelle Fay. Cette fois, elle avait posé sa main sur la tête de l'imposant loup noir qui s'était installé à ses côtés et qui observait intensément son interlocuteur de ses yeux argentés comme la lune.
— Juste vouloir plantes d'ici pour la grotte. Précisa-t-elle ensuite sur ses intentions.
Les hommes du camp avaient repris leurs activités habituelles et Sei se perdit un instant à les observer, fascinée par les habitudes des citadins qu'elle côtoyait comme des créatures exotiques. Elle reporta son regard sur l'homme qui semblait diriger ce groupuscule pour apporter quelques éclaircissement sur les intentions du loup qui n'avait toujours pas bougé de sa position d'observation intense après avoir fait son offre.

— Lui lancer ? Cela lui semblait absurde. Non, c'est échange pour viande. Pour prendre il faut donner.
Les oreilles du loup eurent un léger mouvement avant de revenir à leur position initiale, bien droites sur sa tête, puis il croisa le regard de sa sœur fille-louve comme pour savoir si son présent avait été suffisant, elle lui fit simplement un signe de tête et il planta à nouveau son regard sur l'homme qui communiquait avec elle à l'aide de tous ces sons si compliqués.

— C'est baume pour soigner plaies et éviter infections. Plantes très puissantes. Sei ne raconte pas très bien … mais peut vous faire honneur sa présence.
Elle avait dit cela avec une innocence extrême qui contrastait clairement avec ses paroles qui pouvaient avoir l'air particulièrement snob, mais qui était juste les aléas de l'improvisation par mimétisme. Dans le doute et le souci de se faire comprendre, Sei reformulait souvent les termes qu'on employait, mais pas toujours dans le sens conventionnel ni même exacts des mots initiaux.
Sincèrement contente de l'invitation malgré tout, elle décida de s'asseoir tranquillement sur une bûche qui faisait office de banc près du feu. La lueur chaude ravivait la couleur grenat de ses yeux et laissait voir ses quelques cicatrices visibles : les deux qu'elle avait au coin de l’œil et celles qui barraient ses flancs ainsi que l'étrange marque en forme de soleil autour de son nombril. Elle observait son interlocuteur tranquillement de son regard curieux emprunt d’innocence alors que Fay, lui, s'approchait d'elle pour poser sa tête contre ses jambes.
— Vous n'être pas d'ici aussi, vrai ? Vous venez pour plantes aussi ?



_________________
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Lun 12 Oct 2020, 18:23
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   
Dessine moi
du jambon
Avec Sei
Une tête de loup en trophée ?

Le prince accompagna alors l'invitée surprise et son animal de compagnie jusqu'auprès du feu où ils s'installèrent sur une bûche. L'animal n'était jamais bien loin de son maître finalement. Il resta silencieux le temps des explications assez succintes de la femme, qui semblait avoir quelque peu de mal à communiquer, enfin... Pas à communiquer mais à manier la langue commune finalement. Il laissait le soin aux soldats de s'occuper du campement et de ramener la nourriture suffisante pour toutes les personnes présentes. Il était devenu évident pour ses hommes que la femme allait rester un moment ici. Il ne put réfréner un sourire lorsqu'elle expliqua que le bâton rapporté par le loup était un échange contre la nourriture qu'il avait reçue. Pourquoi pas.



« Je suis Uiseann, du Royaume d'Envel. Enchanté ! »



Il ne chercha pas à énumérer ses titres, si elle ne le connaissait pas, c'était tout simplement qu'elle n'habitait ni au Royaume d'Envel, ni au Royaume de Faye. Il gardait donc une partie de son identité pour le moment secrète, n'étant pas tout à fait certain de ses intentions.



« Des plantes vous dites ? Non, je ne viens pas pour cela. Nous nous rendons à Faye, voir le Roy pour des affaires importantes. »



Il allongea ses jambes devant lui avant de continuer sur un ton assez simple, son regard scrutant le visage de sa vis à vis, puis s'aventurant sur sa silhouette qui s'apparentait assez marquée par endroit. Entre les quelques cicatrices et le tatouage sur le ventre, elle était une énigme à elle seule.



« Vous ne semblez point vivre à Faye ou à Envel... Seriez vous du peuple de l'Est ? »



Du peuple... Plutôt des peuples, mais elle le corrigerait certainement. Il avançait prudemment, tout en commentant volontairement certaines erreurs pour vérifier selon ses réactions et réponses la véracité de ses dires. La ruse ne devait normalement pas faire partie de ses atouts avec sa fonction, mais clairement c'était ce avec quoi il avançait le plus clair du temps.



« En tout cas, vous semblez ma foi bien courageuse d'arpenter ces chemins avec pour seule compagnie votre loup. L'on m'a fait parvenir des bruits de passages de brigands par endroits, ainsi que... Enfin... Peut être le savez vous déjà, mais la présence de créatures sombres venant tout droit de l'Empire. »



C'est à la fin de sa phrase qu'un des soldat plaça quelques lapins et volailles sur le feu, de quoi sustenter toute la troupe présente. Sean d'un signe de la tête remercia les hommes qui avait pris le temps de chasser un peu, les tentes étaient déjà montées, il ne restait plus qu'à prendre le repas, organiser les rondes pour la garde de nuit, et laisser passer la pénombre jusqu'aux premiers rayons du soleil. Il reporta donc son attention sur Sei, attendant de voir ce qu'elle avait finalement à raconter, observant la besace contenant les plantes médicinales, particulièrement intéressé et intrigué par cet art qu'il ne maîtrisait pas.





_________________
Dessine-moi du jambon [TERMINE] Sean10
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Lun 12 Oct 2020, 18:48
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   

Dessine-moi du jambon

Sei & Ouichane








L'étranger finit par se présenter et Sei eut un air fortement sceptique l'espace d'un instant, non pas qu'elle doutait de lui ou de la véracité de ses propos, mais c'est simplement que le nom 'Uiseann' lui semblait bien difficile à prononcer, si bien qu'elle était en train de le répéter et de le décomposer plusieurs fois dans sa tête pour essayer de l'interpréter correctement.
— Enchantée, Ouichane ! Tenta-t-elle après ce moment de réflexion, le retour de son sourire joviale se faisant si soudainement qu'elle donnait l'impression de se réveiller.
Ainsi donc, il venait bien d'ailleurs, d'Envel pour être précis … Sei connaissait un peu les terres du Sud, elle s'y était parfois rendue, assez brièvement car cela se trouvait vraiment très loin de chez elle comparé aux terres du nord de Faye. Accordant toujours un grand intérêt à son interlocuteur, elle se montra très enthousiaste lorsqu'il évoqua justement les terres sur lesquelles ils se trouvaient actuellement, affirmant que le but de son voyage était de rencontrer le chef de ces terres. Le Roy, elle savait que c'était le chef ! A l'entente de ce mot qui ressemblait tant à son nom, le loup avait légèrement relevé la tête et les oreilles en direction de leur hôte, Sei l'avait alors rassurée d'une caresse et de quelques grattouilles.
— Pas Roy de toi, Fay. Elle reporta son regard enthousiaste sur le fameux Uiseann. Tu connais Roy d'ici ? Tu connais Demême aussi.
La dernière phrase était également une question, mais Sei ne maîtrisait pas toujours très bien les intonations si importante dans la ponctuation de la langue commune. Ah, sa vieille amie 'Demême' … elle ne l'avait pas revu depuis très longtemps, mais elle ne l'avait jamais oublié. Elle portait d'ailleurs toujours sa cape d'un rouge plus sombre que par le passé et dont on pouvait facilement reconnaître la qualité supérieur du tissu même si elle était très abîmée aujourd'hui. Sei n'a jamais vraiment connu le véritable statut de cette amie rencontrée inopinément dans les entrailles d'une forêt non loin d'Ophel, mais elle savait qu'elle était très importante et sûrement proche du chef de ces terres … alors elle en avait conclu qu'un proche de ce Roy la connaissait peut-être. Bien sûr, impossible de deviner que la mystérieuse sauvageonne parlait en fait de la princesse Léonessa en personne … A vrai dire, elle ne se souvenait pas vraiment ce ce nom qu'elle lui avait donné parmi tous les autres, elle avait choisi de l'appeler 'Demême' pour plus de simplicité.

Toujours très confiante, Sei ne chercha pas à cacher ses origines – dont elle ignorait la réelle nature de toute façon – et acquiesça donc sans hésitation lorsqu'il chercha à savoir si elle venait de l'Est.

— Forêt de l'Est, oui.

Sei était bien plus proche de la faune de l'Est que des peuples. Elle les côtoyaient, bien sûr, mais elle n'avait pas beaucoup plus sa place parmi eux que parmi les humains, chacun la trouvait tout aussi étrange. Elle ne partageait pas la méfiance des peuples de l'Est qui les poussaient à se cacher de tout ce qui n'était pas de leur clan et elle n'était pas à l'aise avec le caractère vindicatif des humains … pourtant, elle restait curieuse, elle aimait découvrir toutes ces cultures, toutes les différences qui pouvaient composer un macro-système, mais toutes leurs similitudes également.

Pendant que Sei écoutait attentivement les paroles d'Uiseann, Fay, lui, suivait attentivement la préparation de la viande en se laissant bercer par les caresses de sa sœur.

— Pas mon loup, c'est petit frère. Préféra-t-elle préciser, car elle avait appris que ces termes impliquait un droit de propriété sur une chose ou un être vivant. Fay ne lui appartenait pas, pas plus qu'elle ne lui appartenait … même s'il obéissait généralement à ses ordres, c'était plus par autorité familiale qu'autre chose … et par confiance. Et encore, ce loup était une forte tête, impossible de lui faire entendre raison lorsqu'il a décidé quelque chose, même si cela va à l'encontre de l'avis de sa sœur. Cela donnait régulièrement lieu à quelques bagarres … il ne fallait pas croire que ses cicatrices venaient toutes de batailles épiques pour défendre le territoire ! Fay était au moins responsable d'une de ses cicatrices au coin de l’œil.
Sei devint plus sérieuse à l'évocation des créatures sombres et elle dû au passage retenir Fay par la peau du cou pour qu'il reste sagement sur ses genoux, car il avait eut un mouvement pour se relever et elle savait pertinemment que c'était dans le but de se rapprocher des grillades. Il avait assez mangé comme ça, c'était un incorrigible gourmand !

— Brigand pas problème … mais créatures sombre, oui … Attaque forêt parfois, mais nous défendons. C'est raison pour que je dois vite trouver plantes et rentrer …
Fay avait attrapé sa main dans sa gueule pour la mordiller, elle continuait de le caresser tranquillement de l'autre main.
— C'est raison aussi pour que tu vas voir Roy de Faye ?




_________________
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Lun 12 Oct 2020, 19:04
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   
Dessine moi
du jambon
Avec Sei
Une tête de loup en trophée ?

Donc, elle venait des terres de l'est, comme il l'en avait soupçonné. À chacune de ses prises de parole, Sean restait attentif, comme aux aguets de la moindre information d'importance. Ce n'était pas tous les jours qu'il avait la chance de croiser une habitante de ces terres sauvages, à ce qu'on en disait. Quelques sourires de politesse, puis il fit un signe à l'un de ses soldats, qui s'occupa du service. Une gamelle, ça y ressemblait fortement, contenant quelques morceaux de viande rôtie, étaient déposée devant Sei puis devant Seann. Le militaire eut un instant d'hésitation, puis jeta rapidement une cuisse de lapin crue à quelques centimètre du loup.

Sa présence ne rassurait pas vraiment ses hommes, mais lorsqu'elle l'avait appelé son petit frère, le prince en avait compris toute l'importance. Et parfois, il était préférable de se lier à des proches de la cible, pour en avoir ses bénédictions. Un jeu, de la politique, peu de chose pour lui n'en était pas. Et d'ailleurs, quoi de mieux que les relations humaines pour s'y exercer. Il savait où il voulait aller et il n'hésitait pas à prendre les chemins peut être moins communs, ou moins justes pour parvenir à ses fins.



« Je connais le Roy d'ici… Disons que nous sommes amis, ou plutôt que nous avons quelques souvenirs en commun. »



Un autre sourire et il renchérit sur une partie de son discours qu'il avait eu peine à comprendre.



« Par contre… Dememe vous dites ? Ce nom ne me dit rien. Mais si je croise cette personne, souhaitez vous que je lui dise quelque chose pour vous ? »



Un prince messager, c'était déjà un peu l'objectif de la mission qu'il s'était fixé de toute façon, alors autant se lancer également dans cette piste. La discussion autour de Faye fut assez vite balayée par le prince. C'est que ce Royaume il le connaissait déjà plutôt bien, et ce qui l'intéressait était tout autre.



« Tu dis donc que les brigands ne sont pas un problème ici ? En as tu croisé récemment ? »



Il observa un instant son invitée surprise, peut être un peu trop longuement, ses habitudes qui revenaient trop facilement certainement. Malgré sa tête et son visage qui ne montrait pas d'agressivité, ni même une quelconque forme guerrière qui soit, il avait quand même noté que ses bras et ses jambes n'étaient pas du même acabit que ceux des servantes ou des femmes ds noblesse qu'il pouvait côtoyer. Une musculature assez sèche laissait penser une bonne habileté et une endurance pouvant en faire pâlir plus d'un. C'est peut être le sourire de trop à cette pensée qui le sortit de son inspection.  



« Je dois en effet voir le Roy pour ce genre d'affaires. Ces créatures sombres se font plus présentes ces derniers jours et cela n'augure rien de bon. Si vous en croisez, faites surtout bien attention, elles sont extrêmement dangereuses. »



Une mise en garde ne pouvait pas faire de mal à vrai dire. Ce n'est qu'à la fin de sa prise de parole qu'il évoqua ce qu'elle avait déclaré plus tôt.



« Des plantes médicinales ? Ces… créatures sombres vous rendent malades ? Si vous le souhaitez, nous pouvons faire un détour et vous aider à trouver ces herbes demain. Nous ne pourrons guère prendre plus d'une journée car le Roy nous attend »



Lui proposer de venir lui avait aussi traversé l'esprit. Quoi de mieux qu'une autochtone de l'Est confirmant ses craintes sur les créatures sombres, pour finir de convaincre le Roy. Mais il fallait qu'il en sache plus sur elle auparavant. Il ne devait pas être trop rapide, il ne connaissait pas ses intentions vis à vis de Faye.

Il arracha un morceau de viande après avoir parlé, puis resta silencieux un moment, se laissant bercer par les crépitements du feu de camp. Les lueurs du soleil s'affaiblissaient de plus en plus, si bien que les ombres dansantes devenaient de plus en plus larges autour du campement. La discussion pouvait bien s'éterniser, la vie de camp s'était déjà organisée en conséquence. Des soldats s'étaient réfugiés sous tente, tandis que deux ou trois montaient la garde. Évidemment, des rondes étaient mises en place, il n'y avait qu'à écouter ses réponses s'il y en avait, et rejoindre sa propre tenture lorsque la fatigue se fera trop importante. Mais pour l'heure, toute la concentration du prince était sur Sei.





_________________
Dessine-moi du jambon [TERMINE] Sean10
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Lun 12 Oct 2020, 19:18
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   

Dessine-moi du jambon

Sei & Ouichane








Ainsi, Uiseann se plaçait en ami du souverain de cette grande contrée qu'était Faye, ce qui était plutôt impressionnant. Sei connaissait un certain nombre de chefs de clan, de harde ou de meute … mais elle n'avait jamais vraiment rencontré de roi ou de reine et elle ignorait avoir déjà rencontrer une véritable princesse. Cela dit, si cela l'intriguait, elle n'était pas certaine de vraiment en mesurer tout l'honneur que ce serait, car on ne lui avait jamais appris à considérer ces statuts comme sacré.
Si elle fut un peu déçue que le nom de 'Demême' n'évoque rien à son hôte, elle garda un certain enthousiasme à l'idée qu'il puisse la croiser prochainement, ce qui était plus que probable si il allait voir le 'Roy de Faye' car si Sei avait bien retenu et compris – ce qui était le cas, pour une fois ! - son amie vivait au même endroit et le souverain devait être très proche d'elle.

— Roy est à Ophel, vrai ? Demême aussi. Si tu vois, dire bonjour de Sei et de Fay à elle et Ebène … et louveteaux aussi.
Fay émit un léger grondement en croisant le regard de sa sœur.
— Oui, louveteaux sûrement grands maintenant.

Sei et Fay eurent alors le bon souvenir de leur rencontre avec cette jeune femme qui chantait dans la forêt pour donner du courage à la magnifique jument qui la portait, la fameuse Ebène. Cette jeune femme à qui ils avaient confié deux jeunes louveteaux orphelins dans l'espoir qu'elle puisse prendre soin d'eux, car eux-même n'avaient pas les moyens de leur procurer le minimum vitale à ce moment, trop loin de leurs terres et d'une potentielle mère de substitution … Sei était convaincue que les deux orphelins avaient bien survécu et qu'ils se portaient bien. L'idée lui vint d'ailleurs que peut-être … comme ils n'étaient plus si loin … Elle chercha le regard de Fay, mais ce dernier était alors bien trop absorbé par la contemplation des gamelles que transportait un soldat pour faire attention à elle. Ils n'étaient plus très loin de la ville où vivait leur amie, alors peut-être qu'ils pourraient aller lui rendre visite ? Si leur hôte de ce soir s'y rendait, peut-être qu'il pourrait aider, car ce n'était pas simple pour une fille de la forêt et son loup de frère de s'intégrer dans les grandes villes urbanisées et d'y chercher une princesse !

Comme on venait de lui offrir de la viande, Sei inclina la tête et remercia le soldat. Fay, quant à lui, avait redressé la tête et les oreilles en regardant le morceau de lapin cru qu'on venait de lui jeter, il semblait étrangement comme … froissé qu'on lui adresse moins de considération qu'à sa sœur, si bien qu'il décida de bouder ce don … pendant quelques secondes en tout cas ! La gourmandise fini par avoir raison de son orgueil et il ne fit qu'une bouché de sa part. Sous le regard insistant de sa sœur, il finit par imiter son signe de tête de gratitude en se léchant les babines. Il observait maintenant la gamelle que Sei venait de prendre.
Lorsque Uiseann évoqua les brigands, Sei était déjà en train de grignoter un délicieux morceaux de viande juste bien grillée. Faisant de son mieux pour être polie mais étant loin d'être une experte en matière de bonne tenue à table, elle répondit la bouche pleine.

— Un heu shur route. Attaquent hahement Shei et Fay. Elle avala sa bouchée. L'autre jour, brigands attaquent … heu … Elle chercha le bon terme. Gens avec roulotte. Pleins de choses dedans pour village, voir ? Nous arrive pour aider. Brigands partir en courant … mais gens avec roulotte aussi !

Le fait est que Fay faisait facilement peur, il avait suffi qu'elle casse un nez, qu'il grogne et voilà que le brigands partaient en courant ! Mais les marchands qu'ils avaient voulu aidé avaient alors pris tout aussi peur. En parlant du loup, il était revenu poser sa tête sur les cuisses de la jeune sauvageonne qui dégustait doucement sa viande. Elle aimait beaucoup ça et même si elle s'en cachait bien ce soir, elle était au moins aussi gourmande que son frère habituellement … Mais le fait est que leur hôte de ce soir l'intriguait. Elle l'observait au moins aussi attentivement que lui en retour, détaillait chaque pièce de ses vêtements, la façon dont il était coiffé, mais c'est surtout le collier qu'il portait qui attirait son regard. Elle semblait soudainement peu attentive à ce qu'il disait, mais elle l'écoutait bel et bien. Alors qu'il la mettait en garde contre les créatures sombres, Sei avait doucement approché sa main de son torse pour toucher et pendentif qui reflétait la lueur des flammes … Elle adorait les pierres et les métaux polis qui brillaient ! Elle trouvait cela fascinant.

— Oui, sais. Assura-t-elle en observant le collier qu'elle retourna, toujours avec délicatesse.

Elle finit par relâcher le collier après avoir vu tout ce qu'elle voulait voir et retrouva sa gamelle vide en tentant d'aller y chercher un autre morceau de viande … Fay avait profité de la diversion pour tout manger ! Elle le sermonna du regard mais l'imposant loup noir lui fit les yeux doux, se faisant adorable et innocent en reposant toujours sa tête sur ses jambes. Elle reportant cependant son attention sur leur hôte qui semblait s'intéresser à la santé des contemporains de son invitée.

— Camarades de forêt reviennent parfois malades ou blessés, j'ai plantes dans grotte pour soigner, mais furets tout cassé. C'est souvent village et humain qui font malades ou blessés … mais créatures noires pires. Très rares avant … Mais une est venue heu … Elle consulta son frère du regard qui remua les oreilles, elle regarda la lune gibbeuse qui commençait à se lever.
— Une est venue au croissant. Elle montra la lune du doigt.
C'était il y a un peu plus d'une semaine, mais comme Sei ne maîtrisait pas les chiffres, elle usait d'autres marqueurs temporelle.
— Nous avons chassé, mais vrai problème c'est que plantes devenues rares ici. Je crois que c'est à cause de Créatures noires.



_________________
Uiseann d'Envel

Identité
Titre :: Maréchal
Âge: 29
Race: Humain


Uiseann d'Envel

Maréchal
Mar 13 Oct 2020, 17:30
Sujet : Re: Dessine-moi du jambon [TERMINE]   
Dessine moi
du jambon
Avec Sei
Une tête de loup en trophée ?

Uiseann suivait les mots prononcés par cette invitée surprise avec une curiosité presque débordante. Certainement se serait-il perdu à se pencher légèrement en avant en sa direction, à boire les mots sortis de ses lèvres annonçant exotisme et informations possiblement importante, s’il n’avait pas été prince. Mais les choses étaient ainsi faites, il se devait de rester cohérent avec son titre et parfois même de penser à la couronne, au royaume avant sa propre personne.

Il fronça néanmoins les sourcils lorsqu’elle annonça le nom de son amie “Demême” qui vivait à Ophel. C’était bien là la première fois qu’il entendait ce nom, ainsi son étonnement n’était pas vraiment difficile à comprendre, signe qu’il aura bien du mal à répondre à sa requête malheureusement.



« Je ne connais malheureusement personne de ce nom, mais je n’y manquerai pas si d’avenir nous venions à croiser cette jeune femme. »



Un petit sourire de politesse, puis elle repris son dialogue sourd avec son compagnon canidé. Ils semblaient s’entendre à merveille ces deux là, et c’était bien intrigant pour le prince qui, en dehors des chiens ou des chevaux, n’avait jamais vraiment eu l’occasion de voir une telle proximité entre un homme et une créature réputée non docile. Il l’observait sans marquer de signe trop poussé de curiosité, ne connaissant pas ses moeurs ni ses limites, il ne comptait en rien la froisser, du moins pas involontairement. Le fait de parler de brigands avait eu raison de la détourner de son morceau de viande d’ailleurs. Elle lui répondait la bouche pleine, sans honte ni gêne, laissant par moment échapper quelques postillons par ci par là, sans toutefois passer pour une sauvage complète.

Certes, il y avait là bien un monde qui les séparait, mais un pont s’était de lui même érigé ce soir pour rapprocher peut être deux peuples, ou du moins amorcer ce genre de choses. Les brigands ne les empêchaient pas de vivre, ça semblait même être le contraire puisqu’ils parvenaient à leur faire prendre la fuite. Sans grand étonnement, les chanceux sauvés d’un pillage en règle prenaient eux aussi la fuite en les voyant. En même temps, ils étaient pour tous ou presque, une grosse inconnue. Tant de légendes, de racontars se tramaient sur les peuples qui vivent dans ces régions de l’Est…. Dans certaines auberges, des voyageurs se permettaient même d’inventer des idioties que la plupart des badauds croyaient sur paroles.

C’est alors qu’elle en vint à attraper le collier qu’il portait. Ce n’était pas bien compliqué, il n’y en avait qu’un, celui de sa famille, qui montrait à tous sa position au sein du Royaume. Il termina toutefois sa mise en garde sur les créatures sombres tandis qu’elle avait pris le temps de regarder ce bijou sous toutes ses coutures. Le métal était en effet des plus précieux puisqu’en quasi totalité en or, il y avait de gravées ses armoiries ainsi que d’autres détails sur la couronne.



« D’où je viens, il n’est point conseillé pour une femme de toucher les bijoux de famille d’un homme lorsqu’elle le rencontre pour la première fois… »



Il esquissa un sourire amusé tandis qu’elle découvrait que sa gamelle avait été malicieusement vidée par son compagnon, puis il se concentra davantage lorsqu’elle évoqua ses compagnons ainsi que la créature noire qu’elle avait croisée au dernier croissant de lune. Il leva les yeux au ciel, cela devait donc bien faire une semaine maintenant. Ainsi les rumeurs étaient donc également vérifiée au sein des royaumes de l’Est.



« Si vous parvenez à chasser ce genre de créatures, alors vous devez être habiles au combat. J’aimerais un jour en savoir davantage sur vos camarades et vous. »



C’était le prince curieux qui venait de faire son apparition le temps d’un instant, prenant le dessus sur le reste. Des terres inconnues ou méconnues, un peuple aux us et coutumes différentes, il y avait de quoi faire si sa mission avait été de rapprocher leurs deux nations.  



« Mais ce que vous dites est inquiétant… Cela signifie que leur aura impacte aussi la flore… Cela peut être drastiquement dramatique pour les fermiers et habitants qui auraient à subir le passage d’une telle créature sur leurs terres. »



Le regard dans le vide, légèrement vers le bas, il avait pris son menton dans une main, en pleine réflexion sur ce détail qu’elle venait de révéler. Finalement, c'eût été une de ses plus belles idées que de la garder comme hôte en cette soirée. D’ailleurs, ce fut un crépitement du feu un peu plus fort que les autres qui sortit Uiseann de son état de réflexion. L’air était doux, une brise légère venait par moment leur apporter un peu de fraîcheur et la lune était déjà bien ancré dans le ciel étoilé.



« Souhaitez vous rester pour la nuit ? Nous tâcherons de prendre de notre temps demain pour vous aider dans votre quête pour trouver ces plantes si cela vous va. »



De la place dans le campement de fortune, il pourrait bien en trouver de toute façon, il suffisait de mettre un peu plus de garde durant la nuit et une tente pouvait se libérer pour elle. Mais il se doutait déjà de sa réponse, elle qui vivait dans la nature avec son compagnon.





_________________
Dessine-moi du jambon [TERMINE] Sean10
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: