AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Je s'appelle Sei

Aller en bas 
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Ven 25 Sep 2020, 16:29
Sujet : Je s'appelle Sei   
Sei
Identité


  • Titre de noblesse : Princesse des loups

  • Âge : 123 ans

  • Genre :

  • Race : Nephilim

  • Classe : Combatante


  • Corporation : Meute du levant Rang : Leader

  • Don : Affinité avec les animaux Niveau : 2

  • Magie : x Rang : x

  • Alignement : Neutre Bon



Physique et Psychologie

L'habit ne fait pas le moine, dit-on, pourtant, les apparences ne sont pas si trompeuses. Au premier abord, Sei a l'apparence typique de ce que l'on imagine en pensant au mot « barbare ». Vêtue de vêtements rapiécés, souvent dans les tons rouges et bruns – adaptant parfois ses couleurs aux paysages qu'elle parcours ou à la saison – elle porte une épaisse peau d'ours sur les épaules et d'autres fourrures parsèment son attirail çà et là. Sa cape se démarque un peu du reste, bien qu'usée par le temps, on peut encore deviner un tissu de grande qualité.
Pourtant, son visage n'a généralement rien de redoutable. Plutôt rond, la mâchoire carrée, le nez plat aux narines plutôt larges, ses yeux grenats, en amande cerclés de cils sombres, reflètent bien souvent la curiosité. Un grain de beauté souligne le coin de son œil gauche alors que le droit est barré de deux cicatrices, souvenirs d'un simple jeu d'enfant avec son petit frère-loup qui ne sentait pas toujours sa force. D'autres cicatrices parsème notamment ses bras, ses cuisses et son ventre, ce dernier est orné d'une marque indélébile qu'elle porte depuis toujours : un soleil tribale qui encercle son nombril. Elle maquille toujours son visage de peintures, souvent les mêmes, ils peuvent parfois changer selon les circonstances - cérémonies particulières, batail à venir etc.
Ses longs cheveux noirs sont très épais et renforcent son côté à la fois sauvage et ingénue. Un œil un peu averti remarquera assez vite qu'elle porte une fourchette en guise de barrette à cheveux, dégageant son visage. Si cela attire suffisamment votre attention, vous remarquerez de nombreux détails plus ou moins insolites dans les accessoires qu'elle porte, des pierres brillantes, des petits objets du quotidien pour un citadin, mais véritable trésor pour elle. D'ailleurs, sa demeure, une grotte cernée d'arbres et de saules, est remplie d'objets de facture humaine, elfe ou naine. Sei est une collectionneuse et elle est passionnée par l'artisanat, d'ailleurs, elle porte elle-même certaines de ses créations : des amulettes et autres mobiles qu'elle sculpte dans le bois ou l'os. Elle a pris l'habitude de décorer les poils de son frère-loup, Fay, de ses créations et autres trouvailles. En parlant de lui, ce loup immense à la fourrure aussi noire que les cheveux de Sei et qui ne quitte jamais cette dernière et particulièrement massif. Il la porte volontiers sur son dos et atteint facilement 1,10m au garrot.

Cela vient peut-être de sa curiosité débordante ou de sa difficulté à s'exprimer, mais Sei inspire bien souvent une grande pureté à qui la rencontre. Elle est effectivement d'une grande bonté, considérant toute vie avec égard et égalité. Sa vie sauvage ne lui permet pas de se priver de toute nourriture animal, mais chaque animal ou même végétal qu'elle sacrifie est entièrement 'honoré', ne perdant rien de se qui les composes. C'est ça : consommer responsable !
Pourtant, cette douce et innocente jeune-femme n'est pas inoffensive. Elle manie l'arc et la lance avec beaucoup d'habilité et peu se révéler terrible lorsque l'on menace ce à quoi elle tient : sa famille, son domaine, ses proches … la vie. Il est très rare qu'elle s'enrage, mais il devient très difficile de la calmer lorsqu'elle sort finalement de ses gonds, devenant alors l'illustration parfaite du Berserker : forte, terrible, féroce, déterminée.

Son respect pour la vie et sa soif de connaissance font naturellement de Sei une sorte de papillon sociale. Elle s'entend généralement avec tout le monde, même avec les Elfes les plus casaniers ou les Nains les plus bourrus. Sa petite bouille doit aider à ce que ce respect soit réciproque. Elle s’épanouie dans l'échange et le troque avec nombres de communautés de Nehem. Certes, il lui arrive parfois de subir les conséquences de quelques malentendus, surtout avec les humains des grandes villes ...

Inconsciente de ses origines, Sei ignore toute forme d'appartenance raciale classique. A ses yeux, elle est une louve et elle semble parfois même ne pas avoir conscience de ce qui la différencie de ses « semblables » canins de manière flagrante. Le fait est surtout qu'elle s'en moque. Aussi, elle ignore toute forme de discrimination, racial, sexuel ou autre.

Courageuse, elle n'hésitera pas à foncer vers le danger pour porter secours à autrui. D'ailleurs, peu de chose l'effraie, si ce n'est la perspective de perdre son précieux frère-loup. Il paraît que c'est l'inconnu, le plus terrifiant … et Sei a trop soif d'apprendre pour se laisser impressionner.

Enfin, voilà quelques valeurs sûres pour lui faire plaisir : du jambon et les pots en terre cuite. Elle adore le son qu'ils font quand ils éclatent …
Regarde-moi =D




Histoire
Chapitre 1

LApprochez, approchez tous. Installez-vous près du feu, car sans lune au firmament, les ténèbres de la nuit dévore tout. Laissez-moi bercer votre cœur de quelques contes de fées, laissez votre esprit s'apaiser. En cette douce soirée, je vais vous faire voyager vers les terres mystérieuses et irréelles de l'Est, lointain domaine, dit-on, des anges et des immortels. Nous, bardes et ménestrels, avons tellement d'histoires à conter sur ces contrées surnaturelles … laquelle pourrais-je bien vous entonner ? Ah oui. J'ai une idée … que diriez-vous d'une histoire d'amour ? Tout le monde aime les belles histoires d'amour … mais celle-ci, croyez-moi, vous mettra en émoi.

Imaginez une forêt majestueuse, laissez s'éveiller votre âme rêveuse. Forêt dense mais point sinistre, bien au contraire, j'insiste. Le vert est éclatant comme la jade, la lumière du soleil s’évade entre les feuilles comme à travers un vitrail. Au milieu de cette forêt, se trouve une citée de broussailles. Une multitude de maisonnées et autres palais semblent avoir poussé ça et là comme les arbres d'un parfait au-delà. Nature et civilisation s'entrelacent dans une parfaite organisation … c'est dans ce cadre atypique que prennent place deux figures héroïques. Elle, une Elfe Sylvaine aux longs cheveux noirs comme la nuit et aux yeux argentés comme la lune. Lui, un céleste, ses cheveux et ses yeux flamboyants comme l'astre diurne.



♪ […] ♪
Elle était si belle
Et lui tellement beau
Il l'enveloppa de ses ailes
Et ils volèrent au plus haut

♪ Entre aube et crépuscule,
Ce n'est qu'un préambule
Le soleil et la lune,
Deux âmes qui ne font qu'une
Entre ombre et lumière,
Cette valse séculaire
La nuit et le jour,
Danseront toujours ♫
♪ […] ♪

Un amour sincère les liait et un cadeau rare et précieux leur fut accordé. Le fruit de leur amour, un enfant au sang mêlé, allait bientôt voir le jour. Mais un tel présent, si rare en tout temps, attirait aussi les plus viles jalousies. Démon sournois, mais séduisant et adroit, il maîtrisait l'art des mots comme l'on forge au marteau. L'elfe fut charmée, bien que méfiante, mais le Malakh en aucun cas ne vouais la moindre intention bienveillante. Quand l'enfant naquit, une petite fille aux cheveux aussi noirs que ceux de sa mère et aux yeux grenats proches de ceux de son père, elle n'était qu'une page immaculée que l'on pouvait facilement tâcher d'une encre impie.
Bien heureusement, la mère réalisa enfin que la salive du Malakh était emprunt de venin … mais n'était-ce pas déjà vain ? L'enfant marchait à peine quand elle chercha à s'échapper, mais où que ses pas mènent, inéluctablement il la retrouvait … Alors elle en appela à son bien-aimé, elle lui demanda pardon et l'implora de protéger leur fille bien-aimée. Pour protéger leur engeance, l'Elfe serait condamnée à l'errance, elle laisserait son enfant derrière elle pour ne jamais revenir à elle. Quand au céleste ardent, il devrait retourner en son domaine d’antan, mais pas avant d'avoir veillé à ce que leur fille soit bien protégée.

C'est dans le plus grand secret qu'il convoqua une louve et sa meute au cœur de la forêt. Elle était pleine et serait bientôt mère. Le Céleste et la Sylvaine confièrent alors leur chère enfant aux loups, afin de la protéger des courroux et que jamais ne soit dévoiler sa véritable identité. Du nom qui lui fut donné, ne resta qu'un simple son, de sa mère la dernière attention dont elle se souviendrait à jamais.

Le Céleste laissa sur le ventre de sa fille la marque du ciel qui la protégerait des maladies et du malin en éveil. On raconte aussi que les loups de cette meute, ceux qui devinrent sa famille, auraient été à leur tour béni par l'enfant afin de profiter de la protection et de la longévité céleste.
C'est ainsi, mes amis … que la lune, parfois, disparaît. L'elfe fuit cycle après cycle, elle se cache du Malakh qui la traque inlassablement … et le céleste illumine chaque jour le firmament de sa lumière protectrice afin de lui laisser un repos propice. Un à un, ils veillent sur leur enfant depuis les cieux, nuit après jour, jour après nuit.


Chapitre 2

Tiens, cela me fait penser à une autre histoire. Vous voulez l'entendre ce soir ? Il s'agit plus d'une rumeur que d'une légende … Avez vous déjà entendu parlé de celle que l'on nomme « princesse des loups » ou « princesse louve » ? Il s'agirait d'une fille sauvage qui vivrait dans les forêts de l'Est. Certains la décrive comme terrible, protégeant son territoire contre la menace perceptible. D'autres avancent plutôt qu'il s'agit d'une sorte de guide bienveillante. Je connais même un collaborateur qui assure avoir été sauvé par une telle jeune femme de cet ardeur, mais tout cela n'est qu'ineptie, si vous voulez mon avis … Soit disant qu'il se serait rendu sur les terres de l'Est pour trouver l'inspiration à de nouvelles ballades ? Vrai ou pas, il fut bien inspiré, en tout cas.  



♪ […] ♪
♪ A la faveur du vent qui le lève
J'inspire ton troublant parfum de sève
Rien ne semble plus radieux
Que le doux grenat de tes yeux
Les yeux clos je suis hanté
Par la pureté de tes traits
Et quand bientôt la nuit s'achève
Je regrette ton parfum de sève ♫
♪ […] ♪

Elle l'aurait sauvé d'une mort certaine, soigné et raccompagné jusqu'aux frontières du royaume de Faye. Son langage était rudimentaire, mais si cette histoire n'était pas qu'un rêve éphémère, il est clair qu'il a été chamboulé par le sourire de la demoiselle de la forêt. Alors mes amis, suivez ce conseil, s'il vous arrive d'approcher cette forêt aux merveilles, veillez à bien respecter tout ce que la nature à engendré. Qui sait ce que votre négligence pourrait vous coûter.

Sachez-le, cette fille était, parait-il, accompagnée d'un loup colossal, un seul coup de patte saurait vous mettre à mal ! Si fort qu'elle pouvait monter sur son dos sans qu'il ne souffre du moindre inconfort. Et c'est comme s'il se comprenaient à la perfection. Comme un frère et une sœur, au fond. L'animal dégageait une certaine féerie, lui aussi … comme s'ils vivaient tout deux sous l'étroite surveillance de la même bonne étoile.

En fait, après réflexion … je me demande comment il aurait pu inventer de telles élucubrations. Sous quel nom s'est-elle présenté, déjà ? Ah oui, je me souviens maintenant … ce qu'elle proclama :

«  Je s'appelle Sei. »




Autre

  • A propos de moi : On m'appel Nika, Ookami ou Ooka. Je fais du RP depuis près de 15 ans (ça nous rajeuni pas tout ça) et du jeu de rôle sur table depuis un peu moins longtemps que ça. J'adore les canetons (et les loups, mais est-ce nécessaire de le mentionner ?). Je suis très consommatrice de séries fantastiques (et de gras) et de jeux vidéo (mais surtout de gras).  
  • Quelque chose à rajouter ? Vive le jambon



_________________

Léonessa de Faye apprécie le geste.

Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: