AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Sur le sol de marbre se reflètent nos visages

Aller en bas 
Cäcilia Van Roesems

Identité
Titre :: L'Opaline d'Ima
Âge: 21 ans
Race: Humain


Cäcilia Van Roesems

Apprentie
Dim 13 Juin 2021, 14:45
Sujet : Sur le sol de marbre se reflètent nos visages   
The Diamond
Castle's Prince
Cristall Varwynn & Cäcilia Van Roesems
« Danser, c’est comme parler en silence.
C’est dire plein de choses sans dire un mot. »


C’était le jour J pour la première répétition et Cacïlia faisait les cent pas dans le petit salon. Elle était allée une multitude de fois dans le hall d’entrée mais avait été repoussée le même nombre de fois par le domestique car ce n’était guère la place d’une jeune demoiselle bien éduquée. Alors elle tentait de se cantonner dans le petit salon et usait le rideau de la fenêtre à force de l’écarter pour observer la rue.

Finalement sa mère s’exclama excédée et lui intima de s’assoir une bonne fois pour toute. De toute façon c’était loin d’être l’heure convenue et puis s’énerver ainsi pour un simple danseur, aussi beau et talentueux que celui-ci, était d’une inconvenance suprême !

Autre chose l’inquiétait, ses amies étaient aussi excitées qu’elle par la venue de Cristall et Cacï redoutait qu’elles se pointent chez elle aujourd’hui pour espionner le danseur et qu’au final, elle ne puisse pas lui faire visiter tranquillement son sanctuaire. Il fallait dire, qu’elle était aussi anxieuse car rien n’était aussi différent que l’univers dont l’Ange devait être habitué. Elle ne pensait pas qu’il la jugerait mais quand même... C’était assez troublant pour elle car il s’agissait de sa passion.

C’est de loin qu’elle entendit des bruits. Elle se jeta sur la fenêtre mais ne put apercevoir les étranges voitures qui s’engageaient à l’arrière de la bâtisse pour se présenter dans la cour de service. Les pas du domestique se firent entendre de loin et Cacïlia était déjà debout lorsqu’il ouvrit la porte pour annoncer que la compagnie était arrivée et qu’ils déchargeaient leur matériel pour la soirée. Il leur demanda s’il devait laisser entrer « monsieur Varwynn » dans le petit salon afin qu’il puisse présenter ses respects à ces dames avant de débuter leur première répétition.

- Oui ! S’exclama Cacï avant de reprendre plus doucement : Oui... faites-le entrer je vous prie.

Sa mère la sermonna à nouveau et elle du s’assoir. Son pied cependant ne cessait de tapoter l’épais tapis.




Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: