AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 Invitation à la Forteresse (suite flashback)

Aller en bas 
Sykielle Shaaedaloran

Identité
Titre :: Princesse
Âge: 199 ans
Race: Haut-Elfe


Sykielle Shaaedaloran

Élève
Ven 15 Jan 2021, 08:27
Sujet : Invitation à la Forteresse (suite flashback)   
Invitation à la ForteresseAvec Sei et Fay (suite flashback)

S’il était une chose à laquelle Sykielle tenait plus que tout, c’était honorer ses engagements. Et davantage encore lorsqu’ils étaient conclus avec des personnes qu’elle affectionnait particulièrement. Pour eux, elle se battrait bec et ongles. Quoiqu’en l’occurrence, il faudrait plutôt dire museau et griffes puisque Fay était principalement concerné.

L’entretien que la Princesse avait eu avec ses parents n’avait pas été aussi simple mais comment en pouvait-il en avoir été autrement. Elle avait fait profil bas et s’était sincèrement excusée pour son comportement après que les Régents l’aient légitimement admonestée pour ses escapades qu’ils avaient de prime abord jugées irresponsables au regard des dangers qu’elle aurait pu courir sans que personne à la forteresse n’en soient informé. Davantage de peur que de mal fort heureusement.

Mais Sykielle sut trouver les mots justes pour leur expliquer l’évolution de ses liens avec la petite sauvageonne qu’elle avait croisée incidemment quelques mois auparavant et ce fut ensuite avec beaucoup de bienveillance que le couple dirigeant de Sioun avaient écouté ses propos. Leur petite fille avait assurément grandi et force était désormais de la guider sans la brider dans cette nouvelle phase de son adolescence. Accueillir Sei à la forteresse fut une requête rapidement acceptée et Sykielle en fut amplement soulagée. Celle concernant Fay fut bien plus délicate. Si l’elfette comprenait aisément les doutes et les hésitations au regard de la présence d’un loup aujourd’hui presque aussi imposant qu’un ours – elle avait eu les mêmes -, elle savait désormais que le canidé ne représentait pas un réel danger avec la fillette à ses côtés.

Les arguments de Sykielle fussent-ils assez convaincants, cette dernière n’en était pas persuadée, les Régents finirent par céder sous réserve que le trajet et le château soit sous surveillance discrète mais renforcée de gardes. La Princesse acta d’un hochement de tête, la condition semblant légitime de leur part compte tenu de leurs appréhensions. Le principal était finalement que Sei et Fay ne fussent plus considérés comme de potentiels dangereux intrus mais bel et bien comme des hôtes à part entière de la Princesse.

Ce fut donc avec une joie difficilement contenue que Sykielle se prépara à accueillir ses deux invités en ce frisquet début d’après-midi hivernal comme elles en étaient convenues lors de leur précédent rendez-vous. Elle était tout autant impatiente de voir comment la Petite réagirait en découvrant l’intérieur de la forteresse et les éventuels résidents qu’elles croiseraient dans les ruelles.

La pièce dans laquelle elles se rendraient, située vers la droite, au bout d’un long couloir illuminé par de hauts candélabres sur pied sitôt franchie la porte en bois massif du château, était habituellement utilisée comme petit salon mais la Princesse avait demandé aux domestiques que les meubles soient déplacés pour que le trio puisse tranquillement s’installer sur l’épais tapis devant l’imposante cheminée. Une table basse serait également dressée à proximité et recevrait gâteaux et brioches, du lait, des pommes, mais aussi quelques saucisses pour le convive à 4 pattes. Ainsi, ce petit monde serait bien au chaud face aux flammes crépitantes pour déguster ces douceurs et poursuivre les leçons de la langue elfique, Sykielle ayant pris soin de prévoir encre, parchemin et ouvrages reliés à cette fin.

En se rendant à la poterne du lavoir, le trajet le plus court - et le plus simple pour l’organisation de la « protection » imposée par ses parents-, la Princesse fut rassurée en constatant que la présence des gardes supplémentaires était loin d’être ostentatoire. Elle espérait bien, ensuite, recevoir à nouveau – et c’était une première pour la forteresse de Sioun au regard de la nature de celui qui accompagnerait Sei - la fillette et le Sköll quand ces derniers le souhaiteraient et sans qu’aucune entrave potentielle à leurs mouvements ne soit faite pour qu’ils atteigne sereinement le salon du château.

L’Elfette se posta alors juste sous la voûte et attendit patiemment l’arrivée de la Petite. Sykielle avait essayé de lui décrire du mieux possible, l’environnement dans lequel elle allait donc se rendre en sa compagnie afin que la fillette ne soit pas surprise par ce qu’elle ne connaissait certainement pas. Heureusement, avec l’entrée de l’hiver, les pousterles qu’elles emprunteraient seraient quasiment désertes, donc forcément moins oppressantes, ce qui laisserait davantage aussi de place à Fay pour se mouvoir. Ainsi, en principe, le trio arriverait sans encombre particulière jusqu’à la pièce qui leur était dédiée et pourrait profiter à nouveau du plaisir de se retrouver.




_________________
8xzo.png
Sei

Identité
Titre :: Princesse des loups
Âge: 123
Race: Nephiliim


Sei

Princesse des Loups
Mar 16 Fév 2021, 18:54
Sujet : Re: Invitation à la Forteresse (suite flashback)   

L'enfant louve et l'elfe soyeuse

Sei & Sykielle







Aujourd’hui était un grand jour et la petite Sei était particulièrement excitée. Elle avait tiré les oreilles de son petit frère dès l'aube pour le traîner jusqu'à la rivière où elle dû se battre avec lui pour lui faire prendre un bain. Pour rendre visite aux Hauts Elfes dans leurs belles forteresses de pierres blanches, ils se devaient d'être présentables et bien propres, le froid hivernal n'était pas une excuse ! Quand le loup ressortit enfin de l'eau pour s'ébrouer, il sentait bon ce mélange de pin et de plantes que Sei avait concocté ces derniers jours. Ils se séchèrent près d'un feu et Sei s'appliqua à brosser son petit frère, chose qu'il aimait bien plus que le bain. Elle lui fit quelques tresses et orna son poile de plumes et de petite pièces de bois taillées de manière abstraite qui ressemblaient à des perles. Elle se coiffa de son plus beau palmier, qu'elle orna de quelques plumes, tout comme pour Fay. Elle revêtit ses plus belles fourrures également, qu'elle avait méticuleusement nettoyé et brossé. L'hiver, elle couvrait ses pieds de sortes de chaussettes de fortune en peau et fourrure, elle avait également des moufles et un capuchon dans les mêmes matériaux.

Elle remplit sa besace de présents divers, évitant la viande fraîche qu'elle savait peu appréciée en l'état par les Elfes. Elle avait toute une collection de pierres brillantes, de plantes hivernales rares et de quelques idoles en os sculptées grossièrement de sa main. Une fois prêts, Sei et Fay saluèrent la meute et partir en direction de la forteresse, accompagnés de Mei et Kay qui les laissèrent dès que la Cité des elfes fut en vue.

Sei et Fay trouvèrent les portes de la forteresse grandes ouvertes, un groupe de grands elfes les attendait pour les accueillir. Sei descendit du dos de son frère pour les saluer, se penchant maladroitement en avant, essayant d'imiter la révérence de Sykielle. Fay restait légèrement derrière elle, attentif, il avait juste légèrement baissé la tête au geste de sa sœur, sans lâcher les elfes du regard. Il se méfiait de leurs grandes piques.

— Bon le jour ! Je s'appelle Sei et le s'appelle Fay. Nous …. regarder … non, voir Sykielle.

A ces mots, elle eut soudain un large sourire qui dévoila toute ses dents, fière de cette première communication avec un groupe d'Elfe de la Cité de Sioun et en plus elle le faisait toute seule ! Même qu'ils avaient bien l'air de la comprendre … Si ça, c'était pas la classe !
On la laissa passer et elle ne tarda pas à apercevoir sa précieuse amie. Son visage s'illumina, elle fit de grands gestes en sautillant et commença à courir avant de se vautrer en beauté dans la neige. Fay arriva tranquillement derrière pour la remettre sur pied en l'attrapant par un bout d'étoffe et elle rejoignit son amie avec plus de prudence. Elle ne s'était pas fait mal, cela l'avait même fait rire.

— Syk !

En s'approchant de son amie, elle réalisa comme la forteresse qui s'élevait juste derrière était immense et majestueuse. Elle leva la tête à s'en tordre le cou avec un « woaaaw » et se demandant comment les elfes avaient bien pu faire pour tailler la montagne jusqu'à en venir à ce résultat.  

— Belle montagne taillée ! Tout ta maison ?!



_________________

Léonessa de Faye apprécie le geste.

Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: