AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
 

 The Diamond Castle's Prince

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Cristall Varwynn

Identité
Titre ::
Âge: 22 ans
Race: Humain


Cristall Varwynn

Jaseur
Jeu 07 Jan 2021, 03:11
Sujet : Re: The Diamond Castle's Prince    
The Diamond Castle's
Prince


Bien que Cristall ait remarqué l’air aux tons plus sombre sur le doux visage de son hôte à la mention des voyages, il ne le releva pas. Il ne voulait pas paraître intrusif ou encore assombrir l’ambiance agréablement légère qui s’était installée entre les deux nouveaux amis. Après quelques minutes de rigolade avec les instruments, le sujet vint au laboratoire, si l’on pouvait l’appeler ainsi, de Cäcilia.

- Je n’irais pas jusqu’à qualifier la danse de science, loin de là. L’art a plusieurs formes, certes, et, bien qu’il cherche constamment à innover, il ne permet pas de faire de grandes découvertes qui font avancer nostre société. Je crois que c’est là ce qui différencie l’art de vostre noble science. Oh et aussi le niveau d’intelligence requis! N’importe qui peut bouger, mais ce n’est pas tout le monde qui sait faire parler les chiffres et calculs comme vous le faites.

Le danseur suivit la jeune Van Roesems vers la petite porte par laquelle ils étaient entrer dans la salle de réception. Il remarqua lui aussi la silhouette les épiant à l’autre bout du couloir. Cristall jeta un coup d’œil vers ladite silhouette pour l’identifier comme un employé. Il ne pouvait distinguer les formes en périphérie de son champ de vision aussi facilement que son amie puisque sa condition physique, bien qu’elle lui donne des attraits d’une grande beauté, incluait une très mauvaise vue. Les jours de migraine, le jeune homme pouvait être vu portant de petites lunettes délicates pour économiser ses yeux. Il était aussi connu pour porter de grands chapeaux quand le soleil faisait connaître sa présence, bien que ce genre d’accessoire soit normalement réservé aux femmes, afin de protéger ses yeux et sa peau sensibles.

Cristall connaissait à la perfection les règles de bienséance et ne fit donc aucun cas du chaperon qui s’était invité dans leur traîne. Il fut même heureux de le voir, ainsi aucune rumeur désagréable ne pourrait se répandre à son sujet.

- Parfait, je m’assurerai d’estre entièrement libre pour l’occasion. Et soyez sans crainte, je comprends parfaitement. Si vous pouviez voir l’arrière-scène de l’opéra!

Un rire léger franchit ses lèvres pâles. Les artistes n’étaient pas connus pour avoir des milieux de travail ordonnés.

Cristall salua poliment l’intendante et échangea quelques mots avec elle au sujet de l’organisation et de comment son équipe avait l’habitude d’opérer pour qu’elle sache immédiatement vers qui aller à l’arrivée du reste de l’équipe, puis il lui dit aurevoir tout aussi poliment.

Le jeune danseur fut alors quelque peu pris par surprise par la requête de sa nouvelle amie et il ne put retenir un petit sourire à la vue des étincelles qui animaient son regard.

- Bien sûr mademoiselle! Je serais plus que flatté que vous y assistiez. Cependant, je dois vous prévenir : il ne s’agit pas d’une performance, mais bel et bien d’une répétition, je dirais même d’une pré-générale. Je serais surpris de faire la chorégraphie en entier une seule fois.

La déclaration de Cäcilia lui vola un rire et fit prendre quelques couleurs à ses joues.

- Allons, n’exagérez pas tout de même. Je ne suis pas meilleur que mes collègues. De plus, soyez sans crainte, je m’assurerai d’avoir du temps pour celle qui m’a invité!




Dernière édition par Cristall Varwynn le Mar 02 Mar 2021, 18:19, édité 1 fois
Cäcilia Van Roesems

Identité
Titre :: L'Opaline d'Ima
Âge: 21 ans
Race: Humain


Cäcilia Van Roesems

Apprentie
Dim 14 Fév 2021, 19:02
Sujet : Re: The Diamond Castle's Prince    
The Diamond
Castle's Prince
Cristall Varwynn & Cäcilia Van Roesems
« Danser, c’est comme parler en silence.
C’est dire plein de choses sans dire un mot. »


C’est avec une sérieuse attention que la jeune fille écouta la définition que le jeune homme donnait à son art et elle acquiesça jusqu’à un certain point.

- Sans doute parlez-vous de capacité intellectuelle ? Je m’aligne à votre vision de l’art et de la science. Cependant… De mon avis… Même l’art fait appel à une certaine intelligence bien qu’elle puisse être plus… Disons…

Cäcilia hésita sur les mots à employer en se tamponnant légèrement le menton. Elle réfléchissait à chacun d’eux, ceux qui se devaient être les plus justes pour définir sa pensée. Elle y tenait ! Elle était femme de science certes et de mot assurément, cachée derrière un lourd vernis d’éducation bourgeoise. Cäcilia s’exclama quand elle pensa enfin avoir trouvé.

- Ah ! Intuitive je dirais ? Ou bien instinctuelle ?

A nouveau, elle sourit agréablement en tournant vivement la tête vers lui. Elle oubliait de maintenir son port grâcieux, de réduire la taille de son sourire, de retenir ses mains qui dansaient quand elle parlait comme se le devait toute jeune fille de bonne famille. Cäcilia se montrait plus spontanée, trahissait un caractère passionné et paraissait encore plus jeune.

Cristall avait définitivement acquis son amitié, clairement à l’aise en sa compagnie et vraie dans son approche. Elle écoutait chacun de ses mots avec intérêt et prenait le temps de la réflexion pour peser ses paroles comme s’il n’y avait rien de plus important en cet instant. Il n’y avait d’ailleurs aucune tristesse dans la déclaration qu’elle fit par la suite, au contraire, entre deux phrases elle rit d’elle-même.

- Je puis vous assurer qu’il n’y a en moi aucune intelligence de cette sorte. Certains y arrivent avec un bon apprentissage et d’autres ne le peuvent même avec tous les efforts du monde et je suis de ceux-là, malheureusement. Ainsi, plus encore je ne puis qu’admirer votre talent !

Ils avaient cheminé ensemble jusqu’au Hall et avant qu’elle ne lui présentât l’intendante, elle avait ri courtoisement à sa remarque sur l’arrière de la scène qui devait être aussi désordonnée que son salon de recherche. Puis, c’est avec détachement qu’elle avait observé l’échange entre le danseur et l’employée de maison. S’il était important de prendre en compte l’aspect pratique des choses, Cäcilia n’avait pas l’habitude de s’y soumettre, il y avait toujours quelqu’un pour s’en préoccuper à sa place. Au mouvement nerveux de son pieds l’on pouvait comprendre la hâte de reprendre sa conversation avec le beau jeune homme.

Un rayon de soleil passa au travers des vitraux quand elle releva les yeux vers le visage d’albâtre afin de lui demander si elle pouvait assister à leur répétition. La lumière réchauffa sa chevelure de reflets fauve et des paillettes illuminèrent le chocolat de ses yeux. Plus encore du fait qu’il accepta sa demande. Elle était comme une enfant à qui on tendait une sucrerie.

- Oh merci beaucoup !

Cäcilia tapa dans ses mains comme une enfant mais elle eu comme une absence soudaine quand le soleil tourna pour envelopper l’homme. Il avait absolument tout d’un ange alors qu’il s’auréolait de lumière qui donna à ses cheveux un éclat plus blanc encore et que son visage se trouvait dans l’ombre, tourné vers elle. La jeune femme eut du mal à sortir de son ravissement et bégaya quand elle conclut :

- Euh, eh bien… Je vous raccompagne.

En fait de le raccompagner jusqu’à la porte, c’est le majordome qui se chargea de leur ouvrir la porte. Cäcilia eut malgré tout un regard pour remercier le vieil employé qui l’avait vu grandir. Elle fit vivement face à Cristall quand ils arrivèrent sur le pas de porte et elle lui serra la main presque de force tel que pouvaient le faire les hommes entre eux.

- J’ai hâte de vous revoir monsieur Varwyn, et de vous faire découvrir mon antre pour cette fois.




Cristall Varwynn

Identité
Titre ::
Âge: 22 ans
Race: Humain


Cristall Varwynn

Jaseur
Mar 02 Mar 2021, 19:17
Sujet : Re: The Diamond Castle's Prince    
The Diamond Castle's
Prince


Le jeune danseur hocha la tête en approbation aux paroles de son hôte au sujet de la forme d’intelligence requise pour pratiquer son art.

- Je n’avais jamais vu cela sous cet angle, mais je suis d’accord avec vous, cela fait énormément de sens.

Un petit sourire trahit son amusement face aux réactions spontanées de la jeune dame. En vérité, il était bon signe qu’elle se mette à l’aise en sa présence, au point d’en oublier certaines règles de bienséance. Cela signifiait qu’il avait réussi à lui faire bonne impression. Cependant, Cristall appréciait le temps que Cäcilia prenait pour mesurer ses paroles à son égard. Bien des gens ne s’inquiétaient pas vraiment de ce genre de choses lorsqu’ils s’adressaient à une personne plus basse qu’eux en société.

- Voyez-vous, je suis plutôt d’avis que n’importe qui peut atteindre ses objectifs en y mettant les efforts nécessaires. Loin de moi l’idée de dire que tous partent sur un pied d’égalité, mais je pense qu’avec assez d’entraînement et les bonnes connaissances, vous pourriez atteindre un excellent niveau en moins de temps que vous ne le pensez!

Suite à sa discussion avec l’intendante et après avoir ramené son attention vers la jeune Van Roesems, Cristall ne put retenir un sourire devant son excitation non dissimulée. La voir tapée dans ses mains telle une enfant était une vision des plus adorables, tout particulièrement sous les rayons du soleil qui animaient son regard de mille-et-une étincelles.

Le danseur ne remarqua pas vraiment l’absence de son hôte, probablement par habitude. Il n’était pas du genre à se vanter de sa beauté, ni même d’y porter une réelle attention en dehors de ce que demandait la société, mais il en avait conscience et n’hésitait pas à s’en servir comme d’une arme. Une arme qui lui servait à charmer les demoiselles et même certains messieurs. Ainsi, il n’était pas rare pour lui de voir les gens devenir silencieux quelques instants, leur regard fixé sur lui, si bien qu’il ne le remarquait presque plus.

- Avec plaisir, dit-il tout en lui offrant poliment son bras.

Une fois sur le pas de la porte, Cristall fut surpris par l’attitude directe de Cäcilia, si bien qu’il resta interdit l’espace d’une seconde, avant de rapidement reprendre ses esprits et rendre à la dame sa poignée de main, un sourire aux lèvres.

- Vostre impatience est partagée dame Van Roesems. Je devrai tenter de contenir mon imagination d’ici à nostre prochaine rencontre. Je ne puis attendre de découvrir à quoi ressemble un tel endroit.

Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: